Un homme, un chargeur, une pailleuse Spread-a-Bale

Raphaël Lecocq

La pailleuse Spread-a-Bale est exposée au Space sur le stand de Cadis

Eleveur laitier britannique, Michael Hughes a mis au point une pailleuse assurant comme un seul homme et avec un seul automoteur le chargement et le paillage des stabulations.

Et encore une machine mise au point par un agriculteur, plus précisément un éleveur anglais, et industrialisée par ses soins. Attelée sur un chargeur frontal ou sur un télescopique, la Spread-a-Bale se fait autochargeuse grâce au relèvement du cadre supportant les deux rotors de paillage d’une part et à l’animation du tapis de fond assurant le chargement complet de la balle. Pivotés dans leur position de travail, les deux rotors assurent le paillage sur une distance pouvant atteindre 8 m, la vitesse de rotation des rotors faisant office de variable d’ajustement.

Ronde ou carrée, de front ou sur le côté

L’éleveur appréciera le fait de gérer son chantier de paillage avec un seul automoteur, chargeur frontal ou télescopique selon le gabarit de la pailleuse. La Spread-a-Bale est proposée en trois dimensions, acceptant des balles rondes jusqu’à 2 m de diamètre et les balles carrées d’une section de 120 X 130 cm. Elle peut être attelée frontalement ou latéralement. Quant aux animaux, ils apprécieront la paille à l’intégrité respectée ainsi que l’absence de poussière pendant la phase de paillage. Les pailleuses Spread-a-Bale sont distribuées par Cadis à Aizenay (85).

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier