Un Magnum sans cabine et sans chauffeur pour Case IH

Raphaël Lecocq

Le Magnum autonome embarque un système de détection d’obstacles dans le champ (pylones…) et hors champs (déplacement sur chemin privés) et des caméras délivrant des images en temps réel
Case IH

« L’autonomous Magnum » prend automatiquement en compte la largeur des outils attelés et calcule les parcours les plus efficaces en fonction du terrain, des obstacles et des autres machines utilisées sur la même parcelle. Médaille d’Argent au Sima 2017.

« Dans de nombreux endroits du monde, trouver de la main d'œuvre qualifiée pendant les périodes de pointe est un défi permanent pour nos clients. Si nous proposons aujourd'hui des solutions de guidage automatique et de télématique sur notre équipement pour la gestion à distance des machines agricoles et du personnel, ce concept de tracteur autonome montre comment nos clients et leurs salariés pourraient directement surveiller et piloter à distance leurs machines. Cette technologie permettra à nos clients d'atteindre des niveaux d'efficacité opérationnelle supérieurs pour des tâches telles que la préparation du sol, la plantation, la pulvérisation ou encore la récolte ». C’est ainsi que Case IH présentait son concept de tracteur autonome lors de sa première présentation officielle aux Etats-Unis en août dernier, dans le cadre du Farm Progress Show (Iowa).

A portée de tablette

Le jury des Sima Awards lui a depuis décerné une médaille d’Argent, avec les attendus suivants. « Le développement du numérique s’infiltre dans tous les secteurs de la société et des projets de véhicules autonomes ont vu le jour. Dans le secteur agricole, loin d’être une simple variante, les tracteurs autonomes proposés par Case IH et New Holland ont une approche différente, portant plus sur « la robotisation des opérations culturales » que sur la robotisation du tracteur lui-même (…). Le point de départ est donc la tâche à réaliser (la préparation de sol et le semis en particulier), qui est planifiée, transférée vers le tracteur puis exécutée grâce à un lien très fort entre tracteur et outil grâce à l’Isobus. C’est donc toute la chaîne d’information depuis le logiciel de gestion de parcelle jusqu’à l’outil qui fait partie de cette solution ». Sans chauffeur et donc sans cabine, le Magnum autonome est piloté à distance via une interface sur tablette ou micro-ordinateur. Le constructeur a développé le concept avec son partenaire ASI (Autonomous Solutions Incorporated), spécialiste des solutions autonomes tout-terrain. Le tracteur embarque des technologies radar et LiDAR (Light Imaging, Detection And Ranging, une technologie d’observation basée sur l’émission réception d’un faisceau laser) auxquelles s’ajoutent des caméras délivrant des images en temps réel. L’ensemble permet au véhicule de détecter les obstacles immobiles et en mouvement sur sa trajectoire.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier