Un réseau international de voleurs de tracteurs démantelé

Un réseau international de voleurs de tracteurs démantelé
Au total, 42 tracteurs agricoles neufs d'une valeur totale de 3,2 millions d'euros avaient été volés (DR)

Un réseau international qui volait des tracteurs en les dissimulant dans des semi-remorques a été démantelé, entraînant neuf interpellations en France, en Espagne et en Roumanie. Le préjudice s’élèverait à trois millions d'euros.

L'enquête menée dans un premier temps à Limoges, puis à partir de mars 2013 par la Juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Bordeaux, a permis la découverte d'un réseau criminel "originaire de Roumanie, mais avec des ramifications établies avec l'Espagne et la Hongrie", a précisé une source judiciaire.

L'enquête avait démarré en novembre 2012, à la suite du vol de trois tracteurs dans une concession de la Haute-Vienne. Au moins 11 vols supplémentaires ont pu être mis en évidence en France entre avril 2012 et novembre 2013. Au total, 42 tracteurs agricoles neufs d'une valeur totale de 3,2 millions d'euros avaient été volés sur tout le territoire national, puis maquillés pour être revendus à l'étranger.

Des tracteurs acheminés vers les pays de l'Est

Les voleurs se rendaient en France, dérobaient les tracteurs et les chargeaient, par trois, dans des camions de type semi-remorque, positionnés non loin des concessionnaires victimes.  Les tracteurs étaient ensuite acheminés vers les pays de l'Est pour être maquillés, en particulier en Hongrie, puis revendus à moitié prix avec des  documents falsifiés.  

Depuis mardi, "huit personnes ont été interpellées hors du territoire français, quatre en Espagne et quatre en Roumanie", a-t-on précisé de source judiciaire.  Des mandats d'arrêt ont été émis et il faudra attendre plusieurs semaines pour que les suspects soient remis à la justice française.

Une neuvième personne, un Roumain de 45 ans, a été interpellé en France et mis en examen pour "vol en bande organisée, appartenance à une association de malfaiteurs et recel de vol", par un juge d'instruction de la JIRS de Bordeaux, avant d'être écroué.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

alan33

vive l'Europe et la libre circulation ds biens et des personnes

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires