Un séparateur de phases mobile chez Miro

Raphaël Lecocq

Le séparateur de phases mobile de Miro
Miro

Le séparateur permet d’optimiser le stockage, la logistique et la valorisation des effluents. La version mobile autorise une utilisation collective et économe, la séparation de phases étant une opération ponctuelle.

Spécialisée depuis bientôt 50 ans dans la fabrication d’équipements pour le traitement et le transfert des effluents (racleurs, robot de raclage, évacuateurs, séparateurs de phase, pompes, mixers, tonnes à lisier, épandeurs de fumier…), la Sermap (marque Miro) s’est diversifiée depuis quelques années dans la fabrication de composants pour les installations de méthanisation tels que des pompes, des agitateurs, des mixeurs ou encore des séparateurs à poste fixe. L’entreprise vient d’étoffer son catalogue avec la mise au point d’un séparateur de phases mobile, embarqué sur une remorque homologuée 25 km/h. Objectif : accroître la rentabilité d’un équipement à usage épisodique dans le cadre d’un achat en commun ou d’une prestation de service à coût optimisé.

Deux versions

Le séparateur mis au point par Miro se compose d’une pompe à lobes rotatifs combinée à un broyeur Rotocut par voie humide. Un piège à cailloux isole les corps étrangers en amont, les matières fibreuses étant refoulées dans le broyeur où elles sont finement déchiquetées Un groupe électrogène embarqué assure 15 heures d’autonomie énergétique. Le séparateur est proposé en deux versions sous les dénominations SP45 pour les effluents caractérisé par un taux de matière compris entre 15 % à 20 % de matière sèche et SP65 pour les effluents renfermant 20 % à 28 % de matière sèche. Un convoyeur à tapis permet de charger des bennes et empirolles ou de former un tas de matière solide, le tout avec une hauteur de chargement de 4 m. La séparation de phase permet de gagner du volume de stockage en fosse et de valoriser distinctement le liquide (irrigation fertilisante) et le solide (engrais, méthanisation).

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires