Une nouvelle gestion Dpae pour les épandeurs Muck Master de Pichon

Raphaël Lecocq

Le Muck Master en version 12 m3
Pichon

La prise en compte du coefficient d’éboulement interagit sur l’ouverture de la porte arrière et conforte la répartition longitudinale. Innov’Space 2015 et certification Eco-épandage en ligne de mire.

Le « cerveau » de la régulation

L’éboulement qui se produit à l’intérieur de la caisse d’un épandeur à hérissons verticaux au fur et à mesure de la vidange a depuis longtemps été identifié comme étant une source d’imprécision majeure, pénalisant la qualité de répartition, au moins dans le sens longitudinal. Pour intégrer ce paramètre à la régulation du débit de ses épandeurs à fumier, Pichon a introduit un indicateur supplémentaire au niveau de la gestion électronique : il s’agit du coefficient d’éboulement. Ce dernier correspond au pourcentage de la consigne de hauteur de trappe guillotine en début et fin d’épandage, ainsi que le calcul de hauteur des paliers de descente de cette même trappe.

Le boîtier Dpae à écran tactile

Innov’Space 2015.

Le coefficient d’éboulement s’ajoute aux autres paramètres classiques que sont la dose/ha programmée, la largeur d’épandage et la vitesse d’avancement, le tout en lien avec un système de pesée statique donnant le densité du produit pour chaque épandeur en fonction du volume paramétré au préalable par l’utilisateur. Le tout est sous contrôle du boîtier Dpae à écran tactile disposé en cabine. Cette innovation a valu à Pichon l’obtention d’un Innov’Space. Le constructeur procède actuellement à des tests sur le banc d’essai d’Irstea en vue de décrocher la certification Eco-épandage. La gamme Muck Master compte 12 appareils d’une capacité comprise entre 8 m3 et 24 m3.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier