Une première photographie du parc de pulvérisateurs

Raphaël Lecocq

Des appareils de 40 ans et plus ne redoutent pas le contrôle obligatoire

Cinq ans après l’instauration du contrôle périodique obligatoire des pulvérisateurs, le Gip Pulvés dresse une photographie du parc de pulvérisateurs en service en France, représentative de près de 110 000 appareils.

109 475 pulvérisateurs exactement : ce nombre correspond peu ou prou au nombre d’appareils inspectés au cours des cinq ans passés, dans le cadre du contrôle périodique obligatoire des pulvérisateurs. Le Gip Pulvés, l’instance de supervision des contrôles, communiquera dans quelques semaines un bilan précis du 1er cycle de cette procédure, instituée le 1er janvier 2009 en vertu de l’article L256-2 du Code rural. Les appareils à rampes représentent 76,3 % des appareils présentés dans les centres d’inspection, contre 17,3 % pour les pulvérisateurs viticoles et 6,4 % pour les pulvérisateurs destinés à protéger les vergers. Les portés représentent 53,8 % de l’effectif, les traînés 39,6 % et les automoteurs 6,5 %.

 

Moyenne d’âge : 15 ans

L’âge moyen des 110 000 appareils contrôlés ressort à 15 ans. Le Gip Pulvés en déduit une durée de vie probable comprise entre 20 et 25 ans, témoignant d’une longévité particulièrement importante. Le moins que  l’on puisse dire, c’est que le pulvérisateur ne suit pas le rythme de renouvellement des automoteurs et de nombreux matériels en service sur les exploitations, même s’il faut relativiser ce jugement du fait de l’exclusion du contrôle des appareils de moins de cinq ans.  Les plus anciens pulvérisateurs présentés à l'inspection ont tout de même entre 40 et 44 ans…

 

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires