Une suspension pneumatique et une voie variable pour l’automoteur Hardi Alpha evo

Raphaël Lecocq

L’Alpha evo peut recevoir en option des suspensions pneumatiques et un dispositif de voie variable
Hardi

La suspension de châssis autorise une vitesse de travail plus rapide tandis que la voie variable permet de s’affranchir des cultures en place, de l’état du sol et de la configuration des parcelles.

Apparu en 2010 avec un positionnement haut de gamme, l’automoteur Alpha evo (3500 l et 4100 l) a évolué au fil du temps côté moteur (6 cylindres Tier 3B), transmission (EcoDrive) et suspension (cabine). Sur ce dernier point, le constructeur vient d’enrichir son offre et sa performance en proposant, aux côtés de la suspension mécanique de châssis d’origine, la suspension pneumatique Air-Drive (option). Issue de l’automoteur Saritor (hors gabarit pour la France), la suspension Air-Drive cumule deux amortisseurs pour l’essieu avant comme pour l’essieu arrière. Cette suspension pneumatique n’interfère pas avec la suspension de rampe tandis que des valves de nivellement permettent de déjouer les effets pervers dans les dévers.

Quelle que soit la monte de pneumatiques, la voie peut varier de 1 m

Les avantages de la voie variable

La voie variable est une autre nouvelle option proposée sur l’Alpha evo. Deux demi-essieux à coulissement hydraulique et montés en parallèle sur chacun des essieux avant et arrière permettent d’obtenir une variation de voie de 1 m entre les position mini et maxi, indépendamment de la monte de pneumatiques, le tout piloté depuis la cabine. Une offre unique en Europe selon Hardi. Grâce à la voie variable, les Alpha evo peuvent prendre la route à 40 km/h,  y compris avec des pneus étroits (<420), un privilège réservé aux pneus larges anti-tassement au de-là de 2,55 m de gabarit routier. Entres autres avantages, Hardi met en avant le gain de sécurité pour les chantiers en dévers, la possibilité de changer de monte en cours d’année pour répondre à des problématiques de tassement et bien évidemment l’adaptation aux différents écartements entre rangs.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires