Valorisation des sarments : Une journée technique à Blanquefort (33)

Raphaël Lecocq

Elle aura lieu le 3 mars, à l'initiative de la Chambre d'agriculture de Gironde et du lycée viticole de Blanquefort. Les sarments : matière organique ou bois énergie ?

Dans le vignoble bordelais, un ha de vigne produit de 2 à 4 t/an de sarments. Des sous-produits longtemps considérés comme des déchets encombrants et potentiellement porteurs d'agents pathogènes. En 2009, les sarments se font désormais biomasse, autrement dit source d'énergie potentielle, renouvelables et dotés d'un excellent bilan carbone. Ils peuvent par conséquent contribuer à améliorer le bilan énergétique des exploitations viticoles.

Conférence et démonstrations de matériel

Cependant, des questions restent posées. Au-delà des aspects techniques (chaudière compatible) et économiques (retour sur investissement), l'exportation systématique des sarments peut avoir des conséquences sur le taux de matière organique du sol. Leur incinération, après avoir reçu différents traitements phytosanitaires, mérite aussi attention. Ces questions seront évoquées par différents intervenants de la Chambre d'agriculture de Gironde le mardi 3 mars à 14 heures, au château Dillon à Blanquefort. Sont également prévues des démonstrations de broyeurs, de récupérateurs et de presses à sarments.

Exportés, les sarments peuvent être valorisés en bois énergie. Mais des questions agronomiques et écologiques restent posées (Doc Kuhn)

Exportés, les sarments peuvent être valorisés en bois énergie. Mais des questions agronomiques et écologiques restent posées (Doc Kuhn)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires