Vitesse pulvérisée pour Horsch grâce au BoomSight

Raphaël Lecocq

Le pulvérisateur Horsch Leeb en version LT
Horsch

Un scanner laser placé sur le toit de la cabine permet d’analyser la topographie jusqu’à 15 m frontalement et 20 m latéralement. Le BoomSight renforce le système de pilotage de la rampe BoomControl Pro des pulvérisateurs traînés de la marque.

Réduire à 30 cm la distance séparant la rampe de buse du haut de la végétation et pulvériser jusqu’à 30 km/h : telles sont les limites repoussées par le constructeur en matière de pulvérisation, sous l’effet combiné de deux innovations, successivement primées aux éditions 2013 et 2015 d’Agritechnica (médailles d’argent). Elles concernent la gamme de pulvérisateurs traînés Horsch Leeb déclinés en version GS (cuve inox de 6000 l, 7000 l ou 8000 l) et LT (cuve en polyéthylène de 4000 l ou 5000 l).

Le scanner laser BoomSight disposé sur le front de la cabine

Jusqu’à 30 cm et 30 km/h

Caractérisés par un découplage du châssis et de la rampe, le système de pilotage BoomControl Pro et ses quatre capteurs permettent d’analyser la hauteur, le dévers et la géométrie avec une anticipation de 1 m. Le scanner laser BoomSight disposé sur le front de la cabine identifie les obstacles jusqu’à 20 mètres à droite et à gauche de la rampe et jusqu’à 15 mètres à l’avant du tracteur. Les données mesurées permettent ainsi de réaliser instantanément un modèle numérique de terrain où apparaissent les obstacles mais également les fossés, les variations de hauteur de la culture et les passages de traitement. Sur la base de ces informations, la partie centrale de la rampe, le degré d’inclinaison pour compenser la pente et l’angle entre les extrémités de la rampe sont ajustés par rapport à la cible. Si l’obstacle est trop élevé pour être surmonté par la rampe, une alarme avertit le chauffeur afin qu’il puisse le contourner. Le constructeur annonce une vitesse de travail pouvant atteindre 30 km/h. La lutte contre la dérive est un autre avantage du système, du fait de la réduction induite de la distance entre les buses et la végétation, moyennant des pas et angles de buses adaptés.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires