Zuidberg maîtrise toute la chaîne de fabrication des chenilles

Raphaël Lecocq

Zuidberg se lance dans la fabrication de bandes de roulements pour trains de chenilles
Zuidberg

La constructeur va investir dans le développement et la production de bandes de roulement, via une usine dédiée aux Pays-Bas. Il avait jusqu’à présent la maîtrise des châssis des trains de chenilles.

Unique constructeur en Europe à maîtriser l’intégralité du process de développement et de fabrication des trains de chenilles, bandes de roulement incluses : c’est que pourra affirmer Zuidberg à partir de 2017, quand le constructeur inaugurera son usine dédiée à la fabrication des chenilles et à leur assemblage sur châssis. Jouxtant le siège social à Ens (Pays-Bas), l’usine couvrira une surface de 1 ha, ce qui portera la surface totale à 4 ha, complétant  les activités de fabrication de relevages et de transmissions, autres domaines de compétences du constructeur.

Image de synthèse de la future unité de production de chenilles, au siège de l’usine aux Pays-Bas

Un marché en développement

Jusqu’à présent, Zuidberg s’approvisionnait en bandes de roulement auprès de fournisseurs extérieurs. « « Les bandes de roulement pour chenilles agricoles utilisées actuellement en Europe sont développées et produites sur d’autres continents », indique Jeroen Zuidberg, directeur général et fils du fondateur. « Elles sont conçues particulièrement pour la traction à très grande puissance. Nos clients en Europe ont des exigences spécifiques portant sur l’utilisation des chenilles, le poids, la pression au sol et la résistance à l’usure. Développer et produire nous-mêmes signifie qu’on sera capable d’être réactif et de répondre parfaitement à ces besoins ». Inutile de préciser que Zuidberg croit dans le développement des montes de chenilles sur une variété toujours étoffée de machines toujours plus lourdes.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires