Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter Google+ Youtube

Vos Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Viticulture
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit Agricole, informez-vous ici

Mon espace
Pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer

08/12/15
Social-Emploi

Chute des revenus des agriculteurs allemands

La situation financière des agriculteurs allemands s'est détériorée de manière significative cette année, sur fond de chute des prix de leurs produits. Aucune amélioration notoire n'est en vue, selon le rapport annuel publié mardi par leur fédération.

Selon le rapport de la fédération DBV, qui porte sur l'exercice 2014/2015, le bénéfice moyen des exploitations allemandes a chuté de 35% par rapport à 2013/2014, pour s'établir à 43.300 euros (contre 66.400 euros). En moyenne, un agriculteur arrive à un revenu de 2.500 euros bruts par mois (30.000 par an).

L'année 2014/2015 "rappelle l'écroulement du marché en 2008/2009", a commenté le président de la fédération, Joachim Rukwied. En cause essentiellement l'embargo de la Russie, un ralentissement marqué de la demande dans certains pays d'Asie et, de façon générale, "des marchés internationaux bien approvisionnés". Il attend "une situation financière toujours tendue des exploitations" en 2015/2016.

Le facteur "Russie" pèse beaucoup pour les producteurs allemands, qui y exportaient avant la crise ukrainienne en grande quantité, en particulier du fromage.   

Les producteurs laitiers et la filière porcine sont les plus affectés par le recul des revenus et des bénéfices, détaille la DBV, de même que les exploitations céréalières et fruitières. Seuls les vignobles et les exploitations bio tirent leur épingle du jeu.

L'Allemagne est le deuxième plus gros producteur agricole de l'UE derrière la France. Le pays compte 280.000 exploitations, un nombre qui s'érode d'année en année.

 

Source : AFP

Imprimer
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire.

Commentaires8

  • Posté le jeudi 10 décembre 2015

    @bressan
    tu ne seras pas dans une grand syndicat pas prime des prix..... c'est exactement ce que veux le lobby cerealier , parce que dans les excellentes terres ils seront les grands gagnants encore....
    oui il n' y a pas de raison les aides publiques doivent etre liées a une sorte de justice d'egalité , les aides se sont reformés avec des plafonds , certains pret a taux 0 sont correlés au revenu, aujourd'hui il est simplement incomprehensible que ce mode subsiste ce sont les plus riches qui se sont gavés de primes.Pour avoir été conseiller dans le vexin les pauvres morvandiaux ou autres regions pauvres ne se rendent meme pas compte du patrimoine que l'on peut accumuler en etant agriculteur dans ses regions tout en travaillant assez peu ( salarié) et dans de tres bonnes conditions ( materiel neuf souvent renouvelé, terre peu usante, peu de panne)
    c totalement le contraire la question n'est pas de diviser bressan , les paysans ne sont pas un troupeau de mouton ( encore que ) tout le monde se rends biens compte de ce qui se passe , ca va etre la saignée dans les zones intermediaires du nord et du sud et les ja idf iront pendant ce temps là reclamé en fendt neuf de la defiscalisation .... vous avez des problemes de revenus en idf , tres bien plus besoin de primes
  • Posté le jeudi 10 décembre 2015

    PATRICK
    Scarlus, je suis pourtant au nord de la loire mais tu a raison, je vais changer de metier.
  • Posté le jeudi 10 décembre 2015

    BRESSAN
    vous arreté pas de vous plaindre qu'il faut redistribuer les aide pac.Mais bande de primé au lieu de demander une redistribution demandé plutôt des prix correct et la suppression pure et simple de ces aides(qui ne son en fait pas des aides mais un complément de prix a l'origine) et moi aussi je suis paysan et voila 2 an que l'on fait de mauvaise récolte mais c'est pas pour autant que je vais en vouloir au voisin car il a plus que moi de l'europe,le soucis c'est que le monde agricole n'est pas capable de s'entendre pour défendre son métier chacun tire a lui et ça les gouvernement l'on bien compris.C'est diviser pour mieux nous rouler.
  • Posté le mercredi 09 décembre 2015

    gibero
    je ne sais pas ou tu est scarlus( sans doute au nord de la loire) mais si tu etais en charente tu saurais ce que c est d avoir regulierement de faible revenu ; la seule mesure equitable pour tout le monde serai d inverser les aides pac; de fortes aides pour les petits rendememts et des biens plus faibles pour les gros rendements ; alors la oui liberte egalite fraternite , mais c est pas pour tout de suite dommage ; les nantis du nord de la loire ont encore de beaux jours devant eux quand les autres rament de plus en plus
  • Posté le mercredi 09 décembre 2015

    gégé !!
    moi agri bio filière longue a moins de 1000 euro par moi!!!entous cas cela montre que les regles europeennes ne sont pas mauvaises pour tout le monde!c'est le pouvoir a paris qui ne sait pas comment gérer, comment réformer, comment définir un cap ! allez bonne fete de fin d'année et...banzai!

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h