Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter Google+ Youtube

Vos Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Viticulture
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit Agricole, informez-vous ici

Mon espace
Pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer
  • Accueil
  • >
  • Social-Emploi
  • >
  • Actualités
  • >
  • MSA : Prévenir les chutes sur l'exploitation : Le décapage thermique
MSA Mayenne Orne Sarthe

27/10/08
Mayenne - Social-Emploi

MSA : Prévenir les chutes sur l'exploitation : Le décapage thermique

Les exploitations sont souvent le théâtre de blessures par glissade ou chute. Le décapage thermique des sols permet, plus largement que le rainurage, de réduire ces risques, notamment en salle de traite où de nombreux accidents surviennent.

Les glissades ou les chutes en stabulation génèrent des accidents de travail pouvant entraîner de sérieuses séquelles pour l'humain. Elles ont également un coût pour l'exploitation, puisque l'animal qui chute et se blesse doit aussitôt être réformé.

Le rainurage ne suffi t pas toujours à améliorer la qualité d'un sol rendu lisse par les raclages successifs et journaliers. Le terrain reste glissant entre les rainures. Le décapage thermique, lui, traite toute la surface et garantit une meilleure adhérence au sol. Il réduit ainsi les risques de chute pour
l'éleveur et l'animal. Autre avantage non négligeable, il peut être pratiqué partout, même sur terrain rainuré. L'idéal est de traiter l'ensemble de la stabulation, voire d'autres espaces dangereux sur l'exploitation si nécessaire.

Le procédé en trois actes

- Laver la zone à décaper à l'eau chaude et au nettoyeur haute pression.

- Humidifier et protéger les zones à risques à proximité pour éviter tout incendie.

- Brûler au chalumeau à 3 000 °C, qui détruit la graisse en profondeur, crée une porosité et désinfecte. Sous l'effet du choc thermique, les composants cristallins du béton se clivent et éclatent. Simultanément, la chaleur brûle les huiles, les graisses et les agents chimiques incrustés en profondeur.
Plus le béton est dense et de bonne qualité, meilleure est la tenue dans le temps. A ce jour, deux entreprises en France sont spécialisées dans ce procédé, dont une en Bretagne.
La meilleure aisance au travail procurée par cette technique ne dispense pas l'exploitant des règles de sécurité habituelles : entretien des locaux, nettoyage de la fosse après chaque traite et port de bottes de sécurité antidérapantes.

Source : MSA Mayenne-Orne-Sarthe

Service communication
Imprimer

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h