Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter Google+ Youtube

Vos Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Viticulture
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit Agricole, informez-vous ici

Mon espace
Pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer
JA Mag - Paris

19/08/15
Gers - Social-Emploi

Sauvegarde d’une bête ancestrale

Nicolas Rey élève des porcs noirs de Bigorre sur la commune de Loubersan. Une production d’exception à forte valeur ajoutée.

Nicolas a été salarié agricole pendant une dizaine d’années: «À bientôt 30ans, c’était le moment de reprendre une exploitation.» En 2010, il reprend des terres familiales: «J’ai repris une exploitation 34ha. Il fallait que je choisisse une production à forte valeur ajoutée. Le porc noir de Bigorre était pour moi un choix évident. De plus, j’ai toujours voulu m’installer sur une filière d’élevage.»

Le porc noir de Bigorre est une race autochtone : « Le porc gascon est une race très ancienne qui a toujours existé en Midi-Pyrénées. Cependant, dans les années 30, elle était en voie d’extinction. C’est grâce à un programme de sauvegarde que la production a su se maintenir. Depuis 2000, la filière a même une reconnaissance en AOC. » Nicolas est soucieux du bien-être de ses animaux : «Le porc noir de Bigorre est un animal élevé exclusivement en plein air. C’est un animal très chaleureux, j’ai vite développé une grande complicité avec eux.» L’éleveur est naisseur et engraisseur: «Je dispose de 35 truies et j’effectue les maternités sur paille, sur des prairies ou des abris. Aujourd’hui, je dispose d’un troupeau de 450 porcs charcutiers.» Nicolas suit le cahier des charges de la filière: «Pour sauvegarder le bien-être de l’animal, il ne faut pas qu’il y ait plus de 25 porcs à l’hectare.» Le porc noir de Bigorre est élevé avec une croissance lente: «C’est une production haut de gamme. Les porcs sont élevés entre 12 et 14 mois, puis ils sont abattus. Les porcelets sont élevés en bâtiment, puis vont dans les prairies et sous-bois pendant les six mois de leur engraissement. L’affinage de la viande dure ensuite deux ans.» Les animaux sont nourris avec des céréales : « J’utilise du blé et de l’orge non OGM.» 


Le porc noir de Bigorre

Porc de pure race gasconne, issu de reproducteurs inscrits au livre généalogique, élevé dans son aire généalogique historique au pied des Pyrénées, dans son milieu naturel de prairies et sous-bois, selon un mode d’élevage ancestral. Le porc est entièrement noir, du groin à l’onglon. Le porc noir de Bigorre est un animal rustique et vigoureux, très résistant.

Production de qualité

Une zone géographique définit les zones d’élevage: «Les productions se situent à la limite du Gers et de la Haute-Garonne. Aujourd’hui, nous sommes 60 éleveurs de porcs noirs de Bigorre.» Les producteurs de la filière sont soudés: «Nous sommes regroupés au sein d’un collectif d’éleveurs et l’ensemble de notre production est revendu sous le nom porc noir de Bigorre. Les commerciaux qui travaillent à la reconnaissance de la filière ainsi qu’à trouver de nouveaux revendeurs travaillent pour nous. Nous avons la main-mise sur la commmercia-lisation. C’est rare qu’une filière d’élevage soit aussi soudée. Chacun d’entre nous respecte le cahier des charges qui comporte un contrôle alimentaire et un programme de race. Nous travaillons tous pour que la qualité soit au rendez-vous.» Nicolas fait également quatre marchés par an : « J’ai participé à l’événement Le goût des Champs, en bas des Champs-Élysées les 5, 6 et 7 juin 2015, pour vendre mes produits, mais ce genre de marché reste marginal. À l’avenir, j’aimerais surtout développer un point de vente directe à la ferme, mais c’est une réflexion que je dois mener avec ma femme, Marie. Il faut être disponible à 100% pour un magasin.» 

Source : JAMAG n° 717 - JP Raphael Kann Simon Hawkins/Inra JA mag 


JA Mag
Imprimer
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire.

Commentaires1

  • Posté le jeudi 20 août 2015

    beber12
    faut promouvoir cette production. ça n'a que des avantages. Faut aussi faire comprendre aux consommateurs qu'ils doivent consacrer un peu plus d'argent à leur alimentation.

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h