Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter Google+ Youtube

Vos Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Viticulture
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit Agricole, informez-vous ici

Mon espace
Pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer
  • Accueil
  • >
  • Social-Emploi
  • >
  • Actualités
  • >
  • Travail et santé : Quatre conseils pour épargner son dos
Réussir Bovins Viande

04/06/08
Social-Emploi

Travail et santé : Quatre conseils pour épargner son dos

Quoi de plus banal qu'un mal de dos ? Si vous êtes nombreux à considérer, avec fatalisme, ces douleurs comme inévitables, sachez que certaines précautions peuvent vous éviter des conséquences handicapantes tant pour votre vie personnelle que professionnelle.

Apprendre à soulever une charge sans risque

Pour éviter de faire souffrir son dos en portant une charge, mieux vaut s'approcher le plus
possible de l'objet, en évitant de plier les bras. Garder le dos plat, écarter les pieds, fléchir les
jambes et soulever à la force des cuisses. Il est important de s'assurer d'une bonne stabilité au
sol et d'éviter les mouvements brusques et les efforts violents. Lorsque la charge à déplacer
est lourde, mieux vaut avoir recours à des outils de manutention, fractionner les charges ou
porter à plusieurs.

Pour tous les gestes de la vie quotidienne à effectuer au niveau du sol, le principe est le même : plier les jambes et garder le dos droit. (S. Roupnel)

Ne pas lésiner sur l'achat d'un siège de qualité

La durée de conduite, la vitesse du tracteur et la mise en torsion du corps, pendant le
labour par exemple, sont autant de facteurs qui décuplent les effets ravageurs des
vibrations pendant la conduite. Il est donc recommandé d'adapter son temps de travail et
d'améliorer le confort de son tracteur. Choisissez un siège réglable muni de suspensions
assurant la filtration des vibrations. L'homologation, exigible pour tous les tracteurs mis en
service depuis 1986, garantit que le siège est bien adapté à l'engin par sa dimension et son
absorption de vibrations. Mais le meilleur des sièges ne vaut rien s'il n'est pas réglé
correctement à la taille et au poids du conducteur. Enfin, il existe des dispositifs optionnels
adaptés à certaines situations particulières (système d'amortissement horizontal,
correcteur de dévers ou appui-tête).

Vérifier l'état du matériel et adapter sa conduite

Mieux vaut vérifier régulièrement l'état du matériel. Et contrôler la pression des pneumatiques
régulièrement ainsi que le dispositif d'attelage. Il convient aussi de faire vérifier l'état des sièges
des différents engins. D'autant qu'un siège a une durée de vie limitée. Enfin, adapter sa
conduite, notamment la vitesse du véhicule en fonction de l'état du sol et du type de travail
effectué est une précaution simple à mettre en oeuvre.

Soigner son hygiène de vie

Le sommeil est le meilleur moment pour aider le corps à récupérer des activités de la journée.
Un bon matelas et un oreiller pour combler l'espace entre la nuque et le matelas soulagent le
dos. Au cours de la journée, il convient d'éviter les postures inconfortables. Et de limiter la
durée des travaux exigeants pour le dos, en particulier ceux qui demandent une inclinaison
exagérée, des torsions, des efforts prolongés ou nécessitent des postures immobiles. Il est
bon d'alterner les positions debout et assises. Quelques exercices d'assouplissements
peuvent enfin être très bénéfiques.

Source : Réussir Bovins Viande Mai 2008

Sandra Roupnel
Imprimer

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h