2010 : La France redevient premier producteur mondial de vin

La France a repris sa place de premier producteur de vin au monde en 2010, une position qu'elle avait perdue en 2009 au bénéfice de l'Italie, selon une étude réalisée pour Vinexpo.

Même si la France -comme l'Italie, les États-Unis, l'Afrique du sud ou
l'Allemagne- a connu une petite récolte en 2010, l'hexagone reprend la première place devant l'Italie et l'Espagne. Sa production est estimée à 419 millions de caisses.

La production française va continuer à baisser d'ici 2014 (-5,54% en moyenne), ce qui ne devrait toutefois pas empêcher la France de conserver sa place de leader, selon les prévisions de cette enquête réalisée en partenariat avec le cabinet britannique ISWR à l'occasion de Vinexpo, salon du vin et des spiritueux qui se tiendra du 19 au 23 juin à Bordeaux. Cette étude prospective porte jusqu'en 2014.

La consommation de vins rosés a explosé

Depuis les années 1960, la consommation de vin recule régulièrement en moyenne de 2% par an. Depuis 2005, la baisse a ralenti (-1,4% en moyenne par an). Et le mouvement devrait se poursuivre pour la période 2010-2014 (-0,7% en moyenne par an).

En revanche la consommation de vins rosés a explosé (+19,8%) entre 2005 et 2009. Idem pour les vins effervescents (+4,62%). La France est respectivement le premier pays consommateur de vins rosés et le deuxième de vins effervescents.

Les Français premiers consommateurs au monde de whisky

Les exportations de vins français diminuent en valeur mais surtout en volume. Entre 2005 et 2009, elles ont baissé respectivement de -1,1% et de -9,4%, selon les chiffres de l'étude.

La consommation de spiritueux est en hausse de 0,35% en 2010 par rapport à l'année précédente et devrait continuer de croître de 1,72% entre 2010 et 2014.
Les Français sont toujours les premiers consommateurs au monde de whisky écossais. La consommation a encore augmenté de 18,7% entre 2005 et 2009. Le mouvement va se poursuivre: +6,53% entre 2010 et 2014 pour arriver à 14 millions de caisses.

La vodka a vu sa consommation exploser (+64,8%) entre 2005 et 2009, un succès du en partie au mélange à des boissons énergisantes. A l'horizon 2014, la progression va continuer (+18,63%) pour représenter à cette date 3,22 millions de caisses.


Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier