60 % des Français comptent fêter le Beaujolais Nouveau

En récent sondage, conduit par Toluna Quick Surveys pour le magazine LSA, révèle que 60,25% des 2000 personnes interrogées prévoient de fêter le Beaujolais Nouveau. Les femmes sont 35,5 % à estimer qu'il s'agit "d'une bonne occasion de faire la fête avec des amis", devant les hommes (32,6 %). De faire la fête entre amis oui, mais à domicile : 58,2% des personnes interrogées prévoient d'acheter leur nouveau en grande surface. Le conseil du chef de rayon pèsera à peine plus lourd (45,3%) que le prix (43,6 %) : budget estimé, entre 3 et 5 € pour 65 % des personnes interrogées. Seulement 20,2 % des répondants sont prêts à passer la barre des 5 euros.

La production de Beaujolais Nouveau concerne les appellations Beaujolais et Beaujolais Villages. Elle représente un tiers des 130 millions de bouteilles produites chaque année en Beaujolais. Sur plus de quarante millions de bouteilles, quelque 19 millions (145 000 hl) étaient commercialisées sur le marché français dont 7,5 millions écoulées en quelques semaines en grande distribution. Cela laisse plus de 11 millions de bouteilles écoulées dans le réseau traditionnel, celui-là même qui s'est fait le complice de ce rendez-vous festif : le Beaujolais Nouveau a traditionnellement l'image d'une fête de bar à vin et de restaurant. Et ce alors même que les consommateurs déclarent majoritairement qu'ils achèteront en grande surface (mais on peut fêter plusieurs fois le Beaujolais Nouveau et pas nécessairement au même endroit à chaque fois).

A l'étranger, les consommateurs ont dégusté 115 500 hectolitres (soit 15,4 millions de bouteilles), dans 110 pays en 2010. Les Japonais, les plus fervents adeptes du nouveau, qu'ils sont les premiers sur terre à voir arriver, compte-tenu du décalage horaire, en ont consommé 7 millions de bouteilles, devant les Etats-Unis (2,4 millions de bouteilles) et l'Allemagne (1,2 million de bouteilles).

Ces chiffres pris isolément pourraient témoigner d'un succès qui dure, mais à l'occasion du 60ème anniversaire du Beaujolais Nouveau, les professionnels dressent un bilan plus mitigé : il est question d'un succès commercial qui s'essoufle. Entre 1997 et 2010, les ventes en grande distribution ont diminué de moitié, passant de 11,2 millions de litres à 5,5 millions, selon les chiffres du cabinet d’études SymphonyIri. En valeur, les ventes ont à peine progressé entre 2008 et 2010, passant de 29,7 millions d’euros à près de 28 millions d’euros ; dans un contexte de baisse des ventes en volume, on peut espérer que cette stabilité signifie une meilleure valorisation du Nouveau. Il est question aussi pour le Beaujolais, justement, de mieux valoriser le haut de sa gamme, notamment ses crus, en mettant l'accent sur les exigences qualitatives de sa production (vendange à la main...), y compris pour le Beaujolais Nouveau

A lire sur : http://www.winealley.com

Source [ Source : LSA; InterBeaujolais ]

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier