A Cairanne, les bennes à vendanges supports d'une exposition de peinture durant les vendanges

Claudine Galbrun - Réussir Vigne Novembre 2012

A Cairanne, les bennes à vendanges supports d'une exposition de peinture durant les vendanges
Le raisin transporté par une divinité indienne. DR

Durant la période des vendanges à Cairanne, de drôles de bennes ont circulé sur les routes. Artistes en herbe et artistes confirmés se sont attachés à couvrir de couleur ces outils tellement banals, les transformant alors en de véritables supports de création.

Une trentaine de bennes à vendange, appartenant à des vignerons de Cairanne, ont fait l’objet d’un total “ relookage ”. Et quel relookage ! L’une arbore le visage d’une divinité indienne, l’autre affiche des dessins symbolisant les cinq continents, une autre encore est ornée de motifs délicieusement kitsh, et encore une autre a même vu jusqu’à ses pneus repeints en rouge. “ Ce qui n’a pas manqué de susciter de nombreux commentaires. Cela a pour le moins interpellé ”, indique Romain Roche, vigneron à l’initiative de cette manifestation intitulée “ vendanges d’artistes ”.

Capture

Un jury a selectionné les trois bennes les plus remarquables et récompensé les artistes en espèces sonnantes, trébuchantes et liquides. DR

“ Vraiment une aventure marrante ”

“ Nous avons voulu traduire l’ambiance festive des vendanges quand on apporte les raisins, quand tout le monde s’arrête où quand on est pris dans les embouteillages des tracteurs. Le plus difficile a été de fédérer les initiatives. Chacun y est allé de sa petite idée, a proposé des noms d’artistes. Nous avons aussi fait appel à l’Ecole des Beaux Arts de Nîmes qui en a fait un projet d’études. Des élèves d’Angers ont aussi fait le déplacement. Prévenus le jeudi, le lundi, ils étaient à pied d’œuvre. ” Des artistes confirmés ont également été de la partie. Le vernissage de cette exposition insolite et itinérante, au gré des vignes et des chais, a eu lieu le 1er septembre. Un jury composé notamment du jazzman Daniel Humair a selectionné les trois bennes les plus remarquables et récompensé les artistes en espèces sonnantes, trébuchantes et liquides. “ À la fin de l’événement, l’outil de travail reprendra ses droits. Mais cela a vraiment créé une émulation, favorisé les contacts. C’était vraiment une aventure marrante et ceux qui n’y ont pas participé l’ont regretté. ” Ils pourront se rattraper. Une nouvelle édition devrait être programmée.  

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier