Alsace : Le “ Teilung ” pour lutter contre le botrytis

Claudine Galbrun

La chambre d'agriculture du Haut-Rhin a testé la technique du “ Teilung ” (partager en allemand) pour lutter contre le botrytis sur pinot gris.

“ Le Teilung consiste en fait en un éclaircissage manuel pratiqué juste avant la fermeture de la grappe. Ainsi quand les baies sont nouées, à l'aide d'un sécateur, on coupe le tiers inférieur de la grappe ”, explique Frédéric Schwaerzler, conseiller viticole à la chambre d'agriculture du Haut-Rhin. Cette technique, déjà utilisée en Allemagne et en Italie notamment sur pinot noir, a été testée en Alsace sur pinot gris, un cépage très sensible au botrytis en raison d'une part de la pellicule très fine de ses baies et de la compacité de ses grappes mais aussi de la propension à l'éclatement des grappes dans leur partie inférieure, liée justement à cette forte compacité. Et qui constitue autant de foyers potentiels de développement du botrytis. Les déchets de floraison pris dans la grappe au moment de sa fermeture peuvent constituer également des foyers de développement de la maladie.

Le pinot gris est sensible au botrytis en raison notamment l'éclatement des grappes. Le Teilung, en éliminant la partie inférieure de la grappe, limite l'expansion du botrytis. (S. Randé/Archives)

Le pinot gris est sensible au botrytis en raison notamment l'éclatement des grappes. Le Teilung, en éliminant la partie inférieure de la grappe, limite l'expansion du botrytis. (S. Randé/Archives)

Une main-d'oeuvre importante

“ Avec le Teilung, on agit en fait sur la compacité de la grappe. Dans nos essais, nous avons obtenu des résultats intéressants avec 30 % d'efficacité. Les pertes en volume ont été de 10 % du fait de l'effet de compensation produit par les baies restantes ”, précise Frédéric Schwaerzler. Toutefois, cette technique nécessitant de 15 à 20 heures/ha de travail manuel, ce qui représente un coût non négligeable, est à réserver à des situations où il sera possible de valoriser les vins. “ Elle ne peut sans doute pas être généralisée. ” Ce
peut être aussi une solution pour des vignerons en agriculture biologique, sachant qu'il n'y a pas en Alsace d'anti-botrytis bio efficace.

Source Réussir Vigne Décembre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier