Australie : les actionnaires attaquent après la destruction de 6 millions de bouteilles de vin

Australie : les actionnaires attaquent après la destruction de 6 millions de bouteilles de vin

Le groupe viticole australien Treasury Wine Estates (TWE) est la cible d'un recours collectif d'actionnaires, après la destruction de six millions de bouteilles pour écouler les excédents de production, a-t-on appris de source judiciaire.

Le cabinet d'avocats Maurice Blackburn et la société IMF Australia, spécialisée dans ce type de poursuites, ont indiqué que des actionnaires s'apprêtaient à porter plainte contre Treasury, un des plus grands conglomérats de vins au monde (54 domaines dans le monde entier).

Le groupe, propriétaire des domaines d'Australie les plus renommés tels que Penfolds, Rosemont ou Wolf Blass, avait suscité l'émoi du marché en juillet dernier, lorsqu'il avait révélé une dépréciation de stocks de 160 millions dollars australiens (111 millions euros), liés à des problèmes d'offre excédentaire aux Etats-Unis.

"Ce mouvement incluait une provision de 33 millions dollars pour jeter au caniveau 6 millions de bouteilles périmées", ont indiqué IMF et le cabinet Maurice Blackburn.

Ce recours collectif ("class action"), qui n'a pas encore été formellement déposé, reproche au géant viticole de ne pas avoir tenu correctement informés les actionnaires des stocks excédentaires de ses distributeurs américains et de l'impact financier potentiel.

Lorsque l'étendue de ce problème de stocks de vins périmés a été communiqué, les actionnaires ont perdu des millions, a indiqué IMF.

"Nous alléguons que le marché n'a pas été tenu au courant que le niveau des stocks de certains domaines des distributeurs américains étaient si élevés que Treasury risquait de devoir les détruire ou d'accorder des ristournes", a déclaré Simon Dluzniak, responsable des investissements d'IMF.

Dès août 2012, près d'un an avant la communication au marché de cette dépréciation, Treasury "savait ou aurait dû savoir" que des pertes importantes étaient inévitables.

Au lieu de cela, Treasury "prévoyait une croissance des bénéfices alors qu'il devait envisager une dépréciation massive".

TWE a publié un communiqué à la bourse australienne, mentionnant l'annonce de ce recours collectif, mais a affirmé "qu'aucune procédure ne lui avait été signifiée jusqu'alors". "TWE nie toute allégation d'actes répréhensibles et se défendra vigoureusement", a jouté le géant du vin.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier