Bruxelles : Les vignerons réclament un « vrai vin bio »

SC

Le syndicat des Vignerons indépendants demande que les autorités de Bruxelles mettent en place un cahier des charges strict pour favoriser un «vrai vin bio », du raisin à la vinification.

Ce lundi 19 octobre 2009, la Commission européenne doit annoncer ce que sera la réglementation du vin biologique. Aujourd'hui, les vins dits «bio» sont en effet réalisés à partir de raisins issus de l'agriculture biologique, mais il n'existe pas de contraintes rigoureuses concernant la vinification.

« La vinification ne doit pas détruire les matières vivantes du raisin (...) réduisant ainsi à néant tous les efforts réalisés au vignoble », estiment les Vignerons indépendants. Ils voudraient, par exemple, que soit interdite « la flash-pasteurisation », une technique qui consiste à chauffer une cuve durant trois minutes à 73 degrés pour éliminer les levures et bactéries naturellement présentes dans le moût du raisin.

L'association prône également la mise en place d'une teneur maximale en sulfites (SO2). Ce conservateur permet en effet au vinificateur de maîtriser la flore microbienne du vin mais peut occasionner des maux de tête au stade du vin fini.

Les Vignerons indépendants estiment qu'il serait aberrant d'avoir deux vins bio en Europe : ceux dont seuls les raisins sont issus de l'agriculture biologique et ceux dont tout le processus est respectueux du bio. Ce serait, selon eux, une manière facile de tromper le consommateur. «Il ne peut exister qu'un seul vin bio et donc qu'une seule étiquette bio », affirment les Vignerons indépendants.

Les Vignerons indépendants, qui élaborent et commercialisent leur vin eux-mêmes, regroupent 6.000 adhérents sur les 27.000 vignerons français.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier