Cahors : Un vin noir dans le respect de la tradition

Magali-Eve Koralewski

Jean-Luc Baldès, vigneron de la 7e génération du Clos Triguedina, a adapté la technique de vinification moyenâgeuse du “ black wine ” pour l'élaboration de son propre vin noir.

Jean-Luc Baldès, vigneron à Cahors, a mis en oeuvre il y a plus de 15 ans une technique de vinification inspirée de la méthode ancestrale pour l'élaboration de sa cuvée New Black Wine. “ Le vin noir de Cahors est à la mode ces dernières années. Je ne cherche pas à séduire avec mon vin mais plutôt à coller à l'Histoire ”, explique le vigneron. Au Moyen-Âge, le Black Wine était élaboré selon une technique qui consistait à chauffer les raisins dans un chaudron ce qui faisait un vin plutôt sucré. “ Je me suis inspiré de cette technique pour élaborer ma cuvée ”, poursuit-il. Les vieilles vignes de malbec du Clos Triguedina sont récoltées presque en surmaturité. Les raisins sont triés puis un quart de la vendange est déposé sur des claies et acheminé dans un four à chaleur douce pour y être “ passerillé ” pendant une journée. Ces raisins “ confits ” sont mélangés au reste de la vendange fraîche pour la vinification. “ Cette chauffe douce donne un vin très noir, très dense et bien équilibré. Les tanins sont lissés, soyeux. Le vin développe des arômes variés de fruits secs, de fruits mûrs, de truffe, de chocolat. Mélanger la vendange “ confite ” à la vendange fraîche permet d'apporter les levures pour la vinification mais aussi de rester dans l'esprit du cahors, c'est-à-dire l'élaboration d'un vin sec ”, précise Jean-Luc Baldès. Ce vin noir “ authentique ”, selon les termes du vigneron, devrait être prochainement servi à la Cour d'Angleterre et de cette façon, refaire un peu l'Histoire.

Pour l'élaboration de la cuvée “ new black wine ”, un quart de la vendange triée est déposé sur des claies puis acheminé dans un four à chaleur douce pour y être passerillé. (DR)

Pour l'élaboration de la cuvée “ new black wine ”, un quart de la vendange triée est déposé sur des claies puis acheminé dans un four à chaleur douce pour y être passerillé. (DR)

Source Réussir Vigne Avril 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier