Champagne : Une baisse des ventes à relativiser

Marion Ivaldi

Les ventes reculent mais la confiance règne.

Les ventes de champagne au cours du premier trimestre 2009 ont enregistré une baisse de 30 %, selon le SGV (Syndicat général des vignerons), par rapport au premier trimestre de 2008. “ Il est vrai que la situation économique est moins bonne qu'en 2008. Et si l'inquiétude est légitime, il faut tout de même relativiser. Les ventes 2007-2008 ne sont pas représentatives et sont exceptionnellement élevées. Aujourd'hui, nos expéditions sont semblables à celles enregistrées en 2005-2006 ”, rassure Patrick Lebrun, président du SVG. Le ralentissement du premier semestre 2009 aurait même, s'il ne perdure pas, un petit aspect bénéfique car, depuis trois ans, les ventes de champagne s'emballaient. “ La pression économique était extrêmement forte ”, indique Patrick Lebrun. Et ce début de crise aurait pour premier effet de détendre le marché.

Dispositions interprofessionnelles

Reste que si la conjoncture économique perdure, ce qui est probable, l'économie champenoise va devoir s'adapter. Et elle ne s'en sortira que si les bonnes décisions interprofessionnelles sont prises. “ Aujourd'hui, nous avons pris des dispositions pour réagir : l'accord interprofessionnel oblige les deux familles à rester autour de la table. Nous devrons décider des rendements et examiner quelles sont les attentes des négociants. Tout dépendra de la qualité et des volumes récoltés. Et pour cela il faut attendre septembre ”, indique encore Patrick Lebrun. Par ailleurs, la question du financement des stocks est un souci quotidien. La Champagne, c'est un milliard de bouteilles stockées et les entreprises peinent à trouver des banques prêtes à les couvrir.

Source Réussir Vigne Juin 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier