Communication : L'e-commerce passera par les réseaux sociaux

Claudine Galbrun

Les réseaux sociaux sur internet pourraient modifier complètement les modes de consommation du vin et devenir des outils stratégiques de vente pour la filière, selon un rapport publié par le premier “ think tank ” dédié au vin : Vin Tank.

Si la filière viticole est capable de comprendre et d'user à son profit des réseaux sociaux sur internet, elle pourra alors capter l'attention de la génération dite “ millénium ” composée de nouveaux consommateurs de vin qui utilisent principalement internet, soulignent les auteurs du rapport intitulé Wine Social Media Report, mis à la libre disposition de toute la filière. Étant Américains et nettement plus prosaïques que des Français, ils n'hésitent pas à souligner qu'il y a de l'argent à gagner. Au moins deux éléments justifient l'intérêt que devraient porter les marques de vins aux réseaux sociaux sur internet, poursuit Vin Tank. Le premier tient au fait que certaines de ces marques ont des fans, à l'instar des groupes de musique et que ceux-ci vont avoir tendance à “ évangéliser ” d'autres internautes.

Les réseaux sociaux tels que Facebook sont un outil clé pour capter la génération “ millénium ”. (DR)

Les réseaux sociaux tels que Facebook sont un outil clé pour capter la génération “ millénium ”. (DR)

Avoir l'approbation de la communauté

“ L'élément catalyseur numéro un pour déclencher l'acte d'achat est la recommandation. Les consommateurs en ligne font désormais davantage confiance à l'opinion délivrée par la communauté du réseau social qu'à celle délivrée par les professionnels ou les experts ”, souligne Vin tank. Le second élément est que le réseau social est un moyen bien peu onéreux d'entrer en contact avec de nouveaux et futurs consommateurs. Pour établir une stratégie de communication efficace, le rapport recommande une présence sur les trois grands réseaux sociaux généralistes que sont Twitter, Facebook et Linkedin mais aussi sur certains réseaux spécialisés en vin comme Cellartracker ou Vincellar. Cela peut se faire par exemple, indique Vin Tank, en incitant ses clients à s'inscrire sur Cellartracker et en leur demandant de noter les vins en choisissant des mots-clés ou encore d'encourager son équipe commerciale à inclure le blog et les URL du site de la société dans leur profil sur Linkedin.

Le rapport est téléchargeable gratuitement. Sur http://www.vintank.com/2009/05/vintank-social-media-report/

Source Réussir Vigne Octobre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier