Communication/Radio : Philippe Lefèbvre présente les initiatives qui font bouger le monde agricole et viticole

Marion Ivaldi

Sur France Info, dans sa chronique « Itinéraires de campagne », le journaliste Philippe Lefèbvre parle de ceux qui réussissent et qui innovent dans le monde du vin et de l'agriculture en général.

“ Aujourd'hui, en agriculture, il y a des gens qui sont porteurs de projets novateurs et véritablement dynamiques. C'est de ceux-là que j'ai choisi de parler dans ma nouvelle chronique : Itinéraire de campagnes ”, explique Philippe Lefèbvre, journaliste de France Info, spécialiste de l'agriculture depuis 15 ans pour la station. Ainsi, tous les samedis, les auditeurs ont droit à une petite leçon de choses sur un monde agricole qui innove et sait faire preuve d'ambition. Bien éloigné des clichés habituels sur le pauvre paysan victime de tous les maux de la société. La Cave coopérative de La Clairette de Bellegarde a ainsi eu droit à sa chronique. “ C'est une petite cave qui exporte une grande partie de sa production. Une belle réussite pour le secteur du vin ”, constate Philippe Lefèbvre. Il s'émerveille de l'initiative des Terrasses d'Eole (côte du ventoux) qui ont eu l'idée de lancer un appel à ses clients pour financer des éoliennes. Il s'étonne aussi de ces vins de bordeaux peu connus qui se vendent plus de 100 euros la bouteille à Moscou.

La chronique de Philippe Lefèbvre : tous les samedis à 17 h 21, 19 h 19, 21 h 12, 23 h 19 et 0 h 42. (Radio France / Christophe Abramowitz)

La chronique de Philippe Lefèbvre : tous les samedis à 17 h 21, 19 h 19, 21 h 12, 23 h 19 et 0 h 42. (Radio France / Christophe Abramowitz)

Les bonnes idées des petits vins

“ Ce qui m'intéresse c'est toutes ces petites idées qui font avancer les choses et qui donnent un autre regard sur le monde du vin et de l'agriculture ”, indique-t-il. Et ce n'est pas forcément le prestige et le luxe qui retiendra son attention mais plutôt “ les petits vins de pays qui ont de bonnes idées ”. D'ailleurs, il se dit un brin rebelle et refuse de faire de “ l'information fast food ”. Et quand on lui demande s'il n'est pas trop ardu de parler du vin sur une chaîne du service public, il répond : “ Bizarrement, on me laisse une paix royale. ” Et d'ajouter “ Avec tout ce que prend le vin en pleine face, il faut vraiment que les vignerons soient courageux ! ”

Source Réussir Vigne Mars 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier