Conditionnement du vin : Promouvoir les qualités du BIB auprès des consommateurs

Magali-Eve Koralewksi

FranceAgriMer a présenté à l'occasion du salon Vinitech en décembre dernier les résultats d'une enquête sur le succès actuel du BIB (Bag-In-Box®).

Les parts de marché des ventes de vins en BIB en grande distribution ont doublé entre 2005 et 2009 passant de 12 % à 24 %. Et depuis cinq ans, les ventes en BIB ne cessent d'augmenter : 17,5 % d'augmentation annuelle en volume et 20,3 % en valeur. Pourtant, peu de communication ou de campagne marketing ont été faites sur le BIB. “ Le succès du BIB tient à la réputation qu'il s'est forgé grâce à ses qualités intrinsèques, note Caroline Blot, responsable de l'unité Cultures et filières spécialisées chez FranceAgriMer. Mais pour continuer à progresser sur le marché, la communication sera certainement l'atout-maître pour attirer de nouveaux consommateurs. ” L'enquête a mis en évidence que les non-consommateurs de vin en BIB ne différencient pas le BIB d'un cubitainer. Et si la technologie leur est expliquée, ils se montrent encore réservés. “ Nous avons constaté également que les consommateurs ont une méconnaissance quant à la possibilité de conserver le vin pendant plusieurs semaines après ouverture. Or, c'est une des qualités majeures de ce conditionnement et cela mériterait certainement aussi d'être plus mis en avant. Pour attirer le non-consommateur, cette communication doit passer par la grande distribution et doit être orchestrée par les fournisseurs de l'industrie ”, constate Caroline Blot. Un avis partagé par les différents acteurs de cette filière.

Selon une enquête réalisée par FranceAgriMer, une communication sur les qualités qu'offre le conditionnement en BIB permettrait d'attirer de nouveaux consommateurs vers ce contenant. (P. Cronenberger)

Selon une enquête réalisée par FranceAgriMer, une communication sur les qualités qu'offre le conditionnement en BIB permettrait d'attirer de nouveaux consommateurs vers ce contenant. (P. Cronenberger)

Monter en gamme

Le décor de l'emballage joue aussi un rôle important. “ Les acteurs de la filière en sont d'ailleurs conscients et utilisent au maximum l'espace de communication que représente l'emballage ”, constate Caroline Blot. Autre levier de croissance possible : miser sur la différenciation. “ Ceux qui connaissent ce packaging sont prêts à acheter plus chers les vins et donc à monter en gamme. La part de marché des BIB de vin rosé et en AOP est en augmentation, bien que les vins rouges et les vins IGP restent ceux qui se vendent le mieux. Toutefois, les consommateurs considèrent que ce contenant est adapté aux vins de milieu de gamme et non aux vins haut de gamme ”, indique Caroline Blot. Pour les vins les plus “ prestigieux ”, la bouteille reste le contenant de prédilection.

Source Réussir Vigne Février 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier