Conjoncture : Le marché des terres viticoles progresse

Marion Ivaldi

Le prix du foncier viticole a progressé de plus de 11 % en surface et en valeur en 2008, indique la FNSafer. Au global, ce sont 16 600 hectares qui auront été échangés pour une valeur de 690 millions d'euros. Ce dynamisme est porté par la remontée du prix des terres AOC amorcée en 2007. Le prix moyen des vignes VQPRD est de 91 000 euros/ha, soit le double de la valeur moyenne des terres en 1997. Hors Champagne, le prix moyen des terres d'AOC progresse de 4,6 % en 2008, ce qui marque une accélération par rapport à 2007. La hausse des prix était de 2,7 % il y a deux ans.
La Champagne connaît une hausse de 15 % du prix moyen des terres, qui atteint le chiffre vertigineux de 830 000 euros/ha. En bordelais, la tendance à la hausse générale se ressent avec un prix moyen à l'hectare qui gagne 7,6 % à 65 500 euros/ha. En bas de l'échelle, les terres d'appellations s'échangent à 10 800 euros/ha en Languedoc-Roussillon. Reste que ce dynamisme ne doit pas faire oublier que le prix des terres des autres vins subit toujours la crise avec un retrait des prix de 1,8 %. Par ailleurs, en cognac et armagnac, le prix des terres connaît un ralentissement en 2008, peut-être un signe avant-coureur d'un retrait plus généralisé provoqué par la crise économique mondiale.

Prix moyen des terres viticoles :  le prix des vignes de qualité continue de monter.

Prix moyen des terres viticoles : le prix des vignes de qualité continue de monter.

La Champagne a connu une hausse du prix moyen des terres de 15 % en 2008. (P. Cronenberger)

La Champagne a connu une hausse du prix moyen des terres de 15 % en 2008. (P. Cronenberger)

 

Source Réussir Vigne Juillet-Août 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier