Des peines de prison avec sursis requises pour les faucheurs de vigne transgénique

Des peines de trois mois de prison avec sursis ont été requises vendredi à Colmar contre les 60 faucheurs qui ont détruit l'an dernier une parcelle de vigne transgénique expérimentale.

Pour six d'entre eux, déjà condamnés pour des faits comparables, le représentant du parquet, Philippe Vannier, a demandé au tribunal correctionnel d'infliger en plus 100 jours-amende à 20 euros. « On nepeut pas imposer ses opinions par la force », a-t-il fait valoir. Le jugement aété mis en délibéré au 14 octobre.

 « J'ai fauché hier, je faucherai demain »: la déclarationmercredi de l'un des prévenus a reflété la position de la plupart desfaucheurs, aux profils différents (étudiants, chômeurs, agriculteurs, médecins,ingénieurs...), mais qui ont tous assumé leur « désobéissance civile ».

 Devant le tribunal, comme dans les rues environnantes, les prévenus et leur large comité de soutien ont tout fait pour élargir le débat.Des conférences et des projections de films ont été organisées pendant troisjours, pointant les dangers des OGM.

 L'avocat de l'Inra, Me Michel Ledoux, a défendu la légalitéde l'essai et la démarche ouverte de l'institut, sans visée commerciale et financée par des fonds publics. « Nous, on ne défend pas les OGM, on défend la recherche », a dit à l'issue de l'audience le porte-parole de l'institut derecherche, Jean-François Launay. L'essai allait révéler que le recours aux OGM« ne permettait pas aux vignes de résister à la maladie du court-noué », a-t-il souligné.

 L'Inra a demandé au tribunal des « peines dissuasives » à l'encontre des faucheurs, et 550.000 euros au titre du préjudice.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

alain

il est grand temps de réduire au silence ces faucheurs adeptes de l'obscurantisme. les verts sont contre tout.
le tribunal est trop clément envers ces excités

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier