Etude prospective : La France viticole à l'horizon 2050

Claudine Galbrun

Alors que les vignerons doivent affronter le très court terme, un rapport prospectif sur le vin dans le monde à l'horizon 2050 vient d'être publié.

Les rapports pariant sur l'avenir de la filière viticole se suivent et ont tendance à se ressembler même si le dernier en date, écrit par le comité national des Conseillers du commerce extérieur de la France (CNCCEF), vise lui l'horizon 2050. Le constat de départ ne surprendra guère : la filière viticole française n'est pas au mieux pour affronter tous les enjeux qui se profilent (évolution de la demande et du profil des consommateurs, changement climatique, nouvelle concurrence, révolutions technologiques). Aussi, le CNCCEF estime “ indispensable en premier lieu de mobiliser toute la profession autour d'objectifs communs visant à une conquête valorisante et pérenne des marchés mondiaux ”. Il prône également l'émergence d'un modèle de vin de grande diffusion, cohabitant avec le vin artisanal. La simplification du système des appellations est également souhaitable ainsi que la clarification de la relation entre marque et appellation. “ Il est également impératif d'améliorer le modèle économique de la filière notamment en adaptant le positionnement prix pour permettre une meilleure rémunération de chaque opérateur et le financement d'opérations de marketing, en créant les conditions pour éviter les délocalisations et en soutenant les efforts des metteurs en marché. ”

Dans ce rapport sur le vin dans le monde à l'horizon 2050, les conseillers du commerce extérieur tracent un cadre. Sera-t-il respecté ? (P. Cronenberger)

Dans ce rapport sur le vin dans le monde à l'horizon 2050, les conseillers du commerce extérieur tracent un cadre. Sera-t-il respecté ? (P. Cronenberger)

Environnement, innovation...

Meilleure prise en compte de l'environnement, innovation, amélioration de la gouvernance de la filière sont aussi recommandées. Ce rapport a été remis au ministre de l'Agriculture. De là à penser qu'il va être empilé au-dessus de ceux qui l'ont précédé serait presque une tendance naturelle. L'avenir démontrera peut-être le contraire…

Source Réussir Vigne Décembre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier