Étude sur le coût de différentes techniques de désalcoolisation

Claudine Galbrun - Réussir Vigne Avril 2013

Étude sur le coût de différentes techniques de désalcoolisation

Supagro Montpellier, en partenariat avec l’IFV, a réalisé une étude sur les prix de revient de différentes techniques de désalcoolisation. Quelle que soit celle-ci, on constate une forte diminution des coûts avec l’augmentation des volumes traités.

Huit itinéraires(1) techniques de désalcoolisation ont été passés au crible, en prenant en compte notamment l’estimation des coûts de mise en œuvre, la dimension organisationnelle dans l’entreprise (achat du matériel de désalcoolisation, sous-traitance partielle ou façonnage) et les volumes traités. Les résultats montrent, si l’on s’en tient à la seule structure des coûts, qu’il existe une très grande disparité entre les différentes techniques, soit un prix de revient qui varie dans un rapport de 1 à 7 : 1,78 euro/hl pour la distillation sous vide ; 11,92 euros/hl dans le cas où l’appareil de nanofiltration et le contacteur à membrane sont la propriété de la cave. Le recours à la sous-traitance permettrait donc de diminuer les coûts par rapport au fait d’investir dans un matériel de désalcoolisation. “ Mais dès que l’on augmente les quantités de vin traités, l’effet coût d’investissement et charges d’achat diminue. On observe même une diminution significative du coût total à partir de 10 000 hectolitres de vin traités et les différences de prix de revient entre les techniques deviennent faibles. Le niveau d’investissement dans ce type de matériel doit donc être raisonné en fonction de la demande. C’est le marché qui décidera du type d’investissement. Cela doit être un choix stratégique pour l’entreprise. Mieux vaut par exemple, pour tester un marché, faire appel à de la prestation de service, solution facilement accessible, peu chère et flexible ”, indique Etienne Montaigne, l’un des auteurs de cette étude. 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier