Fédération : Les vins d'origine organisent leur défense

Marion Ivaldi

C'est désormais sous l'unique voix de la Fédération européenne des vins d'origine que les vins d'origine européens vont défendre leurs intérêts à Bruxelles.

European Federation of Origin Wine, soit EFOW (traduction : fédération européenne des vins d'origine), est le nom choisi par les vins d'origine pour défendre leurs intérêts à Bruxelles. “ Pour l'instant, seuls l'Italie, l'Espagne, le Portugal et la France sont membres de l'EFOW mais nous espérons élargir à d'autres pays européens, en particulier l'Allemagne ”, indique Christian Paly, vice-président de l'EFOW. Cette fédération européenne, née le 24 mars dernier et placée sous la présidence de l'italien Riccardo Ricci Curbastro, veut faire entendre les aspirations économiques et politiques des vins d'origine. Et le programme est chargé notamment avec la réforme de la politique de qualité lancée par Bruxelles. Cette dernière remet en question les droits de plantation que l'EFOW compte défendre bec et ongles. “ Si demain on dérégule le marché, il y a un risque majeur de déstabilisation des économies locales. Nous plaidons pour un maintien des droits de plantation ou de tout autre outil de gestion du potentiel de production ”, indique Christian Paly. L'EFOW cherchera également à ce que la Commission abandonne son projet de fusionner les AOP et les IGP en une seule et même catégorie de vins. Autre dossier brûlant : l'ambition de la Commission de mettre en place une protection internationale allégée pour les vins à faible notoriété. “ C'est hypothéquer l'avenir. Car si aujourd'hui un vin est méconnu, rien ne dit que demain il ne le sera pas ”, déplore Christian Paly. Bref, l'EFOW a du pain sur la planche.

 

Source Réussir Vigne Mai 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier