France : la consommation de vins rosés toujours en augmentation

SC

France : la consommation de vins rosés toujours en augmentation

La consommation de vins rosés dans le monde représente 10% de la consommation mondiale, un chiffre en progression alors même que la consommation mondiale de vin stagne.

Vin tranquille : 52,3 bouteilles consommées /ménage/an

D'après les données du panel de consommateurs Kantar, 86,4 % des ménages français ont déclaré avoir acheté du vin tranquille pour leur consommation à domicile en 2014, soit environ 24 millions de ménages acheteurs (+ 0,9 % par rapport à 2013).

Avec 52,3 cols de 75 cl, le niveau moyen d’achat baisse de 3,3 % par rapport à 2013 (- 5,1 % par rapport à 2009/2013) en raison de la baisse du panier moyen (3,5 cols 75 cl) et de la fréquence d’achat (14,9 actes annuels, soit - 1,3 % par rapport à 2013).

Quant au prix moyen d’achat, à 2,53 €/col, il augmente de 3,6 % par rapport à 2013.

D’après FranceAgriMer, qui pilote l’Observatoire mondial des vins rosés conjointement avec le Conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP), la consommation de vin rosé continuerait notamment sa progression en France, à l’inverse de la tendance observée dans d’autres grands pays consommateurs, où la consommation est stable ou orientée à la baisse.

Sur le marché des vins rosés tranquilles, la France est un acteur majeur : premier producteur mondial en 2013 et plus grand consommateur de ces vins, avec une consommation intérieure française qui représente plus du tiers de la consommation mondiale.

À noter également la tendance à l’internationalisation de ce marché, avec un développement des échanges (et de la production), tiré par de grands pays exportateurs comme l’Espagne et l’Italie, mais aussi l’Afrique du Sud. La France n’est que le quatrième exportateur mondial de « rosés » et a également  recours aux importations, notamment de vins d’entrée de gamme, utilisés pour la fabrication de boissons aromatisées à base de vin, un produit de plus en plus consommé dans l’Hexagone.

Source FranceAgriMer

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier