Grande-Bretagne : Le marché a atteint un point critique

Catherine Bioteau

Crise oblige, plus d'un tiers des Britanniques consommateurs de vin ont réduit leurs dépenses en vin, soit en achetant moins, soit en achetant moins cher, selon une enquête du WSTA anglais (association regroupant les fournisseurs de vins et spiritueux). Les plus nombreux à se serrer la ceinture sont ceux qui achetaient déjà des bouteilles à faible prix, soit moins de £ 4 (4,4 €). Le directeur du WSTA estime que, face à la crise et à l'augmentation des taxes, le marché anglais des vins a atteint “ un point critique ”. “ De nombreux consommateurs à faibles revenus se retrouvent tout bonnement exclus de la catégorie des buveurs de vin en raison de son prix. ” Les autres changent leurs habitudes, consomment davantage à domicile et moins au pub et achètent en promotion. D'ailleurs, les grandes surfaces et cavistes multiplient les offres du type trois bouteilles pour £ 10. La presse n'est pas en reste, les chroniques consacrées au vin proposent des astuces pour acheter moins cher. Sous le titre “ comment tromper un amateur de vin snob ”, The Observer conseille six vins, tous à moins de £ 8, en alternative aux grands noms : gevrey-chambertin, meursault, pauillac, champagne…

Les offres promotionnelles se multiplient dans les points de vente, ici trois bouteilles de vin sud-africain pour £ 10 (11 €). (C. Bioteau)

Les offres promotionnelles se multiplient dans les points de vente, ici trois bouteilles de vin sud-africain pour £ 10 (11 €). (C. Bioteau)

Source Réussir Vigne Mai 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier