Guides et médailles : Le cercle familial devient le prescripteur principal

Marion Ivaldi

Quel est le poids des prescripteurs dans l'acte d'achat du vin ? Qui sont les gourous du vin ? La réponse est plutôt inattendue.

“ De par le monde, l'intérêt pour les critiques est en train de diminuer. Et ce, dans tous les secteurs. Aux États-Unis, pas moins de trente critiques de cinéma ont été licenciés l'année dernière. Aujourd'hui, le consommateur préfère se fier à sa famille, à ses amis ”, a estimé Robert Joseph, directeur de publication du Wine Magazine, lors des Rencontres nationales des Vignerons indépendants de France. Aujourd'hui, c'est Internet à travers les réseaux sociaux, ses blogs ou les forums qui prend la relève.
“ Le blogueur est un imposteur ”, a lancé Antonin Iommi-Amunategui, fondateur et responsable éditorial du site le Vindicateur. En très peu de temps, quelques mois, n'importe qui peut acquérir une notoriété sur la toile même s'il n'a pas de connaissance particulière dans le vin. Selon Antonin Iommi-Amunategui, la qualité d'un blog repose davantage sur l'indépendance, la sincérité et l'honnêteté de son rédacteur plus que sur sa compétence. Le vin, indique-t-il sur son blog, se prête particulièrement à l'imposture du blogueur. “ Partir de zéro ou presque, à égalité avec l'amateur débutant, est un atout évident pour le blogueur : il ne prend personne de haut, parle de vin simplement ou drôlement, communique ses opinions et partage ses impressions de façon immédiatement intelligible par les internautes ”, écrit-il.

Le consommateur semble faire davantage confiance à ses amis et à des gensauxquels il s'identifie. (P. Cronenberger)

Le consommateur semble faire davantage confiance à ses amis et à des gensauxquels il s'identifie. (P. Cronenberger)

Vieillissement du lectorat

Reste que les concours, médailles et notes de guide ou revue restent une référence chez les consommateurs. Mais, comme l'a souligné, François Bachelot, directeur du Guide Hachette des Vins : “ nos études montrent un vieillissement de notre lectorat, qui pour l'essentiel est constitué d'hommes de 45 ans. Faisons attention à ne pas perdre notre public par décès ! ”.

Source Réussir Vigne Juin 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier