Hérault : Incidents après la manifestation de viticulteurs

Des incidents ont éclaté mercredi soir dans l'Hérault, un département sous très haute surveillance, après la manifestation de viticulteurs qui a rassemblé dans l'après-midi à Montpellier 10.000 personnes selon les organisateurs, 3.600 selon la préfecture.

Plus de 1.000 gendarmes et policiers avaient été mobilisés pour la manifestation. Dans la nuit de mercredi à jeudi, les forces de l'ordre étaient massivement déployées aux sorties d'autoroutes et aux péages de l'A9, selon la gendarmerie. Les représentants des forces de l'ordre étaient également positionnés dans plusieurs villes, comme Pezenas ou Béziers. Là, 200 et 300 d'entre eux entouraient la ville pour interdire l'accès au centre aux six bus de viticulteurs qui se dirigeaient vers le département de l'Aude, selon la gendarmerie.

Vers minuit, seule cette colonne de bus de viticulteurs posait problème, selon la gendarmerie. Les forces de l'ordre accompagnaient ces bus vers l'A9 alors qu'un dispositif de sécurité a été mis en place à Narbonne. En début de soirée, les bus de manifestants ont tenté d'entrer à Pézenas mais en ont été empêchés par les très nombreuses forces de l'ordre et ont été obligés de prendre la direction de Béziers.

Le convoi, survolé par un hélicoptère de la gendarmerie, s'est ensuite dirigé vers Servian où les manifestants ont allumé des feux sur la route, avant d'être repoussés par des gaz lacrymogènes. Ils ont ensuite endommagé les vitres et le volet roulant du magasin Lidl. Selon la gendarmerie, l'hélicoptère qui survolait les bus de viticulteurs a été la cible d'une fusée de détresse qui n'a cependant pas touché l'appareil. Plusieurs véhicules de gendarmes ont été caillassés, selon la même source et le chauffeur du commandant de groupement a été blessé.

Entre Pezenas et Béziers, des manifestants ont allumé des feux sur le bas-côté et la RN9 a été complètement bloquée par une importante colonne de véhicules de la gendarmerie. Des dégradations ont également été commises à l'issue de la manifestation dans des communes aux alentours de Montpellier, notamment dans des grandes surfaces à Mèze et Cournonsec, a-t-on appris auprès de la gendarmerie. La préfecture de l'Hérault a signalé dans un communiqué des feux de poubelles et des jets de pétards, ainsi que « plusieurs débuts d'incendie qui ont nécessité la fermeture momentanée de la rue des Arceaux ». Deux motos de police ont été renversées par les manifestants« , a ajouté la préfecture.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier