Internet et le vin : Les viticulteurs crient à l'injustice

SC

Les professionnels du vin dénoncent « l'injustice législative» qui frappe leur filière en raison du refus du gouvernement de clarifier la notion de publicité et d'information sur le vin par le biais d'internet.

«Le gouvernement refuse toujours de reconnaître internet comme un média autorisé à la publicité pour les boissons alcoolisées et de donner une vraie définition de la publicité», dénonce une motion rédigée par l'association Vin et Société. Motion qui sera soumise pour signature aux organisations professionnelles lors des réunions de pré-vendanges, prévues dans les prochains jours. Elle sera ensuite envoyée au Président de la République.

Celle-ci pointe du doigt les ministères de la Santé et de l'Agriculture qui n'ont pris aucune décision pour sortir de cette impasse juridique. Les professionnels du vin réclament un aménagement de la loi Evin qui, depuis 1991, encadre strictement la publicité pour les boissons alcoolisées et ne cite pas internet parmi les supports de communication autorisés puisqu'elle fut votée à une date où le web n'avait pas encore tissé sa toile.

Pour faire aboutir ses revendications, Vin et Société diffuse également des visuels percutants : une bouteille de vin garnie de fil de fer barbelé et accompagnée de la mention Danger : parler de cette bouteille peut vous faire condamner» ou une page de quotidien que les ciseaux du censeur rendent illisible et soulignée du commentaire «L'absence de définition de la publicité est dangereuse pour la liberté d'expression».

Vin et Société diffuse des visuels percutants pour faire aboutir ses revendications

Vin et Société diffuse des visuels percutants pour faire aboutir ses revendications

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier