Interprofession des vins du sud-ouest : Cahors appelé à rejoindre les rangs

SC

Le président de la région Midi-Pyrénées, Martin Malvy, appelle les professionnels des vins de Cahors à rejoindre l'interprofession des vins du Sud-Ouest à laquelle Cahors refuse de participer.

Le 25 juillet, est née l'interprofession du bassin sud-ouest qui associe pour la première fois les appellations contrôlées ou vins délimités de qualité supérieure (Fronton, Gaillac, Madiran, Saint-Mont...) aux vins de pays (Côtes de Gascogne, Tarn,...) de Midi-Pyrénées, et de trois départements du sud-ouest, les Pyrénées-Atlantiques, les Landes et une partie du Lot-et-Garonne (sauf Buzet, Duras, plus proches des Bordelais).

Une interprofession que refusent de rejoindre les vins de Cahors : « Je ne veux pas perdre mon âme, je ne veux pas me fondre dans un ensemble dont je ne connais pas bien la stratégie« , indiquait récemment le président de l'Union interprofessionnelle du vin de Cahors (UIVC) Jean-Marie Sigaud. L'UIVC s'est engagée, seule, dans une campagne de promotion du Cahors à l'exportation en s'appuyant sur l'image internationale de son principal cépage, le puissant malbec.

Le président de la région Midi-Pyrénées Martin Malvy, assure Cahors que s'il rejoint l'interprofession du Sud-Ouest, le financement des actions de bassin laissera les moyens à chaque appellation de poursuivre sa propre politique. Mais il met en garde les dissidents en soulignant qu'il »n'est pas raisonnable de penser que (les) financements publics se poursuivront sans un engagement de Cahors« .



Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier