La coopération milite en faveur des paiements de base

Bruno Carlhian - Réussir VigneJuillet-Août 2012

La coopération milite en faveur des paiements de base
Denis Verdier : “ Le bilan des cinq ans n’est pas favorable aux coopératives, nous devons tirer les enseignements du passé. ” © B. Carlhian

La viticulture coopérative voit la réforme de la PAC comme une opportunité de faire valoir ses intérêts et revendique notamment le droit aux paiements de base.

“ Le bilan des cinq ans n’est pas favorable aux coopératives, nous devons tirer les enseignements du passé ”, a déclaré Denis Verdier, le président de la Confédération des coopératives vinicoles de France (CCVF), notamment sur les programmes nationaux d’aides. Les coopératives, qui tenaient leur congrès à Chalon-sur-Saône en Bourgogne du 2 au 5 juillet, veulent faire du maintien de ces programmes nationaux leur priorité. Tout en y apportant de sérieuses corrections. Le président souhaite en effet que les financements soient mieux ciblés sur les aides à l’investissement ou la promotion sur les marchés lointains. “ Nous devons mettre le paquet sur les projets qui apportent de la valeur ajoutée ”, a-t-il dit, déplorant que l’administration précédente n’ait fait que du saupoudrage et ait cherché avant tout à consommer l’enveloppe. Denis Verdier préconise même la mise en place d’un plafond et d’un plancher pour les aides de façon à soutenir les projets les plus pertinents.
Même si la reconnaissance de la spécificité viticole dans la future PAC reste la priorité des priorités, les coopératives vinicoles souhaitent que les vignerons puissent bénéficier des futurs paiements de base prévus par la réforme. Le nouveau ministre de l’agriculture est par ailleurs très attendu sur la défense du système des droits de plantation. Enfin, lors de leur congrès, qui a célébré les 80 ans de la création de la Confédération, les coopératives viticoles ont fait un pas de plus dans leur rapprochement avec Coop de France. Certes, il n’est pas encore question de fusion, mais la CCVF entend développer les synergies avec la maison-mère aussi bien à Bruxelles et à Paris que sur le plan local.  

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier