La France peine sur les marchés exports traditionnels

Réussir Vigne Mars 2013

La France peine sur les marchés exports traditionnels
La Grande-Bretagne est un des trois marchés export sur lesquels les vins français stagnent, voire régressent. © Marie-Annick Carré

Une étude, menée par FranceAgriMer, montre qu’en 2011 la France peine, face à ses concurrents espagnols et italiens, sur trois marchés exports traditionnels que sont les Etats-Unis, l’Allemagne et la Grande-Bretagne. Les volumes français stagnent, voire régressent.
En 2011, les importations de vins français perdent même une place en Allemagne (premier importateur au monde) passant derrière l’Espagne (deuxième importateur), l’Italie prenant la première place.
Ce tableau plutôt maussade est compensé par une très bonne valorisation des vins français qui se vérifie sur les trois marchés.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier