La gestion des maturités du raisin par imagerie aérienne

Marion Ivaldi - Réussir Vigne Avril 2012

La gestion des maturités du raisin par imagerie aérienne
L’avantage de la photographie aérienne est qu’elle permet une précision au 25 cm. Il est donc possible de faire un nettoyage d’inter-rang et de ne pas prendre en compte les données liées à la présence d’un enherbement. Crédit photo : S2BVisio

Pour définir avec précision les zones de maturité, un nouvel outil est disponible : Visiostar.

La société S2BVisio lance un nouvel outil : Visiostar. Accessible via sa plateforme de service Visioplaine, ce dispositif permet au vigneron d’indiquer les parcelles de son vignoble dont il souhaite cartographier la maturité. La société S2BVisio se charge ensuite de tout. Son partenaire Specterra, spécialiste de l’interprétation des images aériennes et satellites appliquée à l’agriculture, réalise les photographies ainsi que leurs interprétations. Elles sont réalisées à véraison pour mesurer un indice : le Plant Cell Density (PCD) qui est un bon indicateur de la vigueur de la plante. Le PCD est également bien corrélé à l’état de maturité. Une fois la cartographie accomplie, S2BVisio la réintègre dans Visioplaine pour une mise à disposition du viticulteur. “ L’avantage de la photographie aérienne est qu’elle permet une précision au 25 cm. Il nous est donc possible de faire un nettoyage d’inter-rang et de ne pas prendre en compte les données liées à la présence d’un enherbement. Cela garantit une grande précision des cartes ”, indique Guillaume Charlès, chef de projet télédétection au sein de S2BVisio.

De 50 à 100 euros/ha

Le coût du service varie de 50 à 100 euros/ha. Visiostar est commercialisé via les distributeurs traditionnels tels que les coopératives ou les négoces. Il n’est pas obligatoire d’être utilisateur de Visioplaine pour adhérer à ce service. Les deux outils sont indépendants mais Visioplaine, néanmoins, complète bien Visiostar en proposant une aide à la gestion parcellaire : dessins des surfaces, enregistrement des interventions, gestion des stocks et de certaines déclarations administratives. Son accès se fait sous forme d’abonnement dont le montant s’élève à 315 euros/an.   

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier