La production mondiale de vins en recul de 5% en 2016

La production mondiale de vins en recul de 5% en 2016

D’après l’Organisation Internationale de la vigne et du vin (OIV), la production mondiale de vins serait de 259,5 millions d’hectolitres, soit un recul de 5% par rapport à 2015.

La production mondiale de vins pour l’année 2016 se situerait parmi les plus faibles depuis l’an 2000, en raison d’événements climatiques. D’après l’OIV, l’Italie conserverait sa place de premier producteur mondial à 48,8 millions d’hectolitres, (-2% par rapport à 2015) suivi de la France (41,9 millions, -12%) et l’Espagne. (37,8 millions, +1%) Les Etats-Unis occupent la quatrième place avec un niveau de production élevé, 22,5 millions d’hectolitres vinifiés, soit +2% par rapport à 2015.

En Amérique du Sud, les productions ont été fortement impactées par les événements climatiques : l’Argentine enregistre une forte baisse de sa production avec 8,8 millions d’hectolitres vinifiés en 2016 (-35% par rapport à 2015) ; le Chili (10,1 millions) recule de 21% par rapport à 2015. 

Stabilisation

C’est le Brésil qui enregistre la plus forte baisse de production : -50%, à 1,4 millions d’hectolitres. En revanche, « la Nouvelle-Zélande augmente sa production de 34%, à 3,1 millions d’hectolitres et atteint quasiment son record historique de 2014. »

Après 2 ans de baisse, la consommation mondiale de vins serait en phase de « stabilisation » d’après Jean-Marie Aurand, directeur général de l’OIV. D’après les premières estimations pour l’année 2016 serait comprise entre 239,7 et 246,6 millions d’hectolitres.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier