Label : Les vins de Moselle deviennent AOC

Label : Les vins de Moselle deviennent AOC

Les vins de Moselle viennent d'obtenir l'appellation d'origine contrôlée (AOC). Une reconnaissance pour l'un des plus petits vignobles de France.

L'Institut national de l'origine et de la qualité a attribué son label aux blancs (auxerrois, pinot gris et Müller-Thurgau, soit 60% de la production), aux rosés (25%) et aux rouges (pinot noir, 20%) cultivés sur 54 hectares.

Au total, les 26 viticulteurs regroupés dans 18 communes viticoles mosellanes et à Arnaville (Meurthe-et-Moselle) ont produit cette année 315.000 hl dans les trois terroirs que compte le vignoble (val de Sierck , Pays messin et Vic-sur-Seille). Avec l'AOC, les autres cépages cultivés en Moselle (riesling, gewürztraminer, gamay et pinot blanc) ne pourront plus servir à faire des vins AOC mais devront rester des vins de cépage.

L'AOC désigne un produit dont toutes les étapes de fabrication sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même zone géographique. « Une reconnaissance nationale qui va nous permettre de jouer dans la cour des grands », juge Jean-Marie Leisen, le président du Syndicat des viticulteurs mosellans (SVM). Pour obtenir ce label, il a notamment fallu diminuer la densité des plantations (ramener à 5.000 pieds/ha) et réduire les rendements de 80 à 68 hl à l'ha.

En Meuse, les vins des Côtes de Toul sont déjà classés en AOC depuis 1998 pour les trois « couleurs » (le « gris » issu de gamay, l'auxerrois et le pinot rouge). Ce vignoble s'étend sur une centaine d'hectares et seulement huit villages sont compris dans l'appellation.

A la fin du 19e siècle, la Lorraine comptait quelque 40.000 ha de vignes.
Mais ce vignoble a été ravagé par les guerres de 1870 et de 1914-1918. Il a en outre été durement touché par le phylloxéra au début du XXe siècle.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier