Le Simei dévoile ses lauréats

Xavier Delbecque

Le Simei dévoile ses lauréats
Le monobloc 45012 teste les bouteilles avant la mise et élimine celles qui sont défectueuses. - © Gai

Le salon italien de l'oenologie et de l'embouteillage, le Simei, a sélectionné six entreprises dans le cadre de son concours à l'innovation. Le point sur ces nouveautés.

Le 12 septembre prochain, lors du Simei-drinktec de Munich, l'Unione Italiana Vini remettra les traditionnels prix de l'innovation. Cette année, six entreprises sont mises à l'honneur pour leurs technologies d'avant-garde. Parmi elles figure notamment la spécialiste de l'embouteillage Gai, qui a reçu une mention spéciale pour sa machine trieuse de bouteille. Le monobloc 45012 répond à une problématique récurrente des producteurs de vins effervescents, à savoir l'explosion de bouteilles lors de la mise. Cette machine, qui prend place en amont de la chaîne, teste jusqu'à 10 000 bouteilles par heure. Un bec étanche pénètre à l'intérieur de ces dernières, vérifie qu'il n'y a pas d'occlusion, fait monter la pression interne à 8 bars et élimine celles qui présentent de grosses irrégularités de col. Les bouteilles fragilisées éclatent alors à ce moment, ce qui limite la perte de temps due aux arrêts intempestifs de l'embouteilleuse, le risque sanitaire dû à la nébulisation du verre et la quantité de produit gâché. Un cycle de nettoyage rapide à l'eau (quelques secondes) permet d'évacuer le verre. La firme assure diminuer le risque d'explosion lors de l'embouteillage de 85 à 95 %.

Le Simei dévoile ses lauréats

Une filtration multi-étape pour tout traiter

De son côté, Velo Acciai a été primée pour son filtre tangentiel Unico, qui permet le traitement de liquides hétérogènes. Étudié pour les petites et moyennes entreprises, il se compose de deux types de membranes (inox et polymère) et accepte aussi bien les lies que les vins. Outre le gain de temps dû à la réduction du nombre d'étapes, Unico ne génère pas de déchet, contrairement aux filtres à terre. Cela permet de valoriser tous les sous-produits en distillerie. La firme assure une turbidité inférieure à 1 NTU à la sortie, un débit de 9 à 60 hl/h et des taux de récupération allant de 99 % sur le vin à 64 % sur lies. Le tonnelier Garbellotto a quant à lui été récompensé pour un système de fabrication des barriques de précision, basé sur une gestion digitale de la chauffe. Cette dernière a lieu au-dessus d'un poêle a granulé contrôlé par un système automatisé, qui gère le temps et la température pour répondre aux attentes du client de façon optimale.

Les autres nominés de ce concours sont Amorim, pour la technologie de contrôle des bouchons en liège Ndtech (voir Réussir Vigne n°233 octobre 2016 p.29), Lallemand pour les pastilles de bactéries Malotabs (voir Réussir Vigne n°233 octobre 2016 p.34), ainsi que Gruppo Bertolaso pour une installation d'embouteillage avec niveau et poids optimisé (mention spéciale).

Source Réussir vigne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier