Législation : Le niveau des LMR appelé à évoluer

Claudine Galbrun

Afin d'harmoniser en Europe les valeurs des limites maximales de résidus (LMR) de phytosanitaires, un nouveau règlement est entré en application.

Jusqu'au 1er septembre 2008, chaque État membre de l'Union européenne disposait de sa
propre liste nationale de LMR. Pour en finir avec ce qui pouvait être un obstacle aux
échanges et à coup sûr, une source de confusion, la Commission européenne a édicté un
nouveau réglement afin d'harmoniser les valeurs des LMR au niveau européen. Dans son
application, ce règlement comportera au final sept annexes dont quatre sont déjà publiées.
La première répertorie les 315 produits agricoles concernés par cette réglementation. En
choisissant l'un de ces produits, on trouvera dans l'annexe 2, la LMR correspondante pour
une molécule sélectionnée et ayant déjà fait l'objet d'une réévaluation de sa toxicité au
niveau européen. “ Pour les raisins de cuves et pour les substances les plus couramment
retrouvées dans le vin, il n'y a pas de changement pour la France sauf pour quelques
molécules insecticides et fongicides ”, note Magali Grinbaum de l'IFV d'Orange. L'annexe 3
liste les LMR de toutes les molécules n'ayant pas encore fait l'objet de cette réévaluation. Il
faut donc s'attendre à de nouvelles mises à jour.

L'annexe 6, non encore publiée traitera des LMR dans les produits transformés. Il faut s'attendre donc prochainement à la fixation de LMR dans le vin. (P. Cronenberger)

L'annexe 6, non encore publiée traitera des LMR dans les produits transformés. Il faut s'attendre donc prochainement à la fixation de LMR dans le vin. (P. Cronenberger)

Bientôt une LMR vin ?

Mais toujours dans le but d'harmoniser les choses, il a été décidé de fixer une LMR
provisoire pour chacune des substances en s'alignant sur la LMR la plus élevée en vigueur
dans l'Union. “ C'est ce point qui a sans doute suscité la polémique soulevée par plusieurs
ONG environnementales ”, souligne Magali Grinbaum. L'annexe 4, enfin, reprend la liste de
toutes les substances qui ne nécessitent pas de LMR. Parmi les autres annexes à venir, la
numéro 6 devrait tout particulièrement concerner la filière. Elle traitera en effet des produits
transformés dont le vin pour lequel, jusqu'à présent, aucune LMR n'avait été fixée. “ Il
faudra appliquer à la LMR du produit brut un facteur de transfert correspondant au degré de
transformation qu'a subi ce produit. Ce qui reviendra à fixer des LMR au vin. ”
En attendant, l'Agence de sécurité européenne des aliments doit encore rendre un avis sur
toutes les LMR et vérifier leur niveau de sécurité vis-à-vis du consommateur. Ce qui
pourrait être fait d'ici septembre 2009 et entraînera une nouvelle publication de ces annexes
avec sans doute de nouvelles valeurs.



La Commission européenne a mis en accès libre sur son site l'ensemble de cette base de
données : http://ec.europa.eu/sanco_pesticides/public/index.cfm.

Source Réussir Vigne Novembre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires