Les consommateurs britanniques plébiscitent la capsule à vis

Claudine Galbrun - Réussir Vigne Janvier 2012

Embouteillage avec capsules à vis à la cave de Rauzan.
Si la préférence des britanniques reste le bouchon de liège, la capsule a vis est de mieux en mieux acceptée chez nos voisins d’outre-Manche. © Anaka

Selon une étude menée par Wine Intelligence, 85 % des consommateurs réguliers de vin au Royaume-Uni acceptent désormais tout à fait l’idée qu’une bouteille de vin soit fermée à l’aide d’une capsule à vis.

H uit ans auparavant, les consommateurs britanniques n’étaient que 41 % à ne montrer aucune réticence à la capsule à vis, note Wine Intelligence. Ce sont surtout les femmes âgées de 30 à 40 ans qui ont largement contribué à faire grimper ce pourcentage lié à l’acceptation de la capsule à vis. Mais les jeunes consommateurs qui viennent de découvrir le vin sont aussi de fervents supporters de ce type de bouchage. Ce qui laisse supposer, indique Wine Intelligence, que la capsule à vis a de beaux jours devant elle au Royaume-Uni.

L’exception est en train de devenir la norme

Toutefois, le bouchon de liège demeure le système de fermeture des bouteilles préféré des consommateurs britanniques. 51 % d’entre eux affirmant qu’ils recherchent quasi exclusivement des bouteilles ainsi scellées. Mais le niveau d’affinité pour le bouchon de liège a néanmoins légèrement baissé en huit ans. Quant au bouchon synthétique, sa perception par les consommateurs reste identique. Selon Wine Intelligence, le sentiment de scepticisme voire d’hostilité à l’égard de la capsule à vis n’est plus. “ Nous sommes dans une situation où ce qui était l’exception est en train de devenir la norme. ”  

www.wineintelligence.com

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier