Marché : Les vins du Rhône régulent par les stocks

Marion Ivaldi

Cette année, l'opération de portage des stocks mis en place par Inter Rhône a bien fonctionné. L'interprofession rhodanienne offrait de financer 180 000 hl à 90 euros/hl pour sortir du marché ces volumes durant six mois. Environ trois quarts du volume a bénéficié du financement collectif. L'an dernier, seuls 30 000 hl avaient été souscrits par les opérateurs. “ En réduisant l'offre, le portage des stocks a permis de donner une visibilité aux opérateurs les plus importants en côtes du rhône, ce qui permet d'avoir une meilleure orientation sur les prix ”, indique Inter Rhône. Et le résultat est une hausse des prix sur les côte du rhône haut de gamme et un maintien sur le coeur de gamme autour de 90 euros/hl. “ La situation est cependant tendue sur le segment d'entrée de gamme. Les transactions peinent à démarrer ”, complète Inter Rhône.

Orienter le prix

“ Le portage de stocks a aussi permis de mettre une certaine pression sur les opérateurs en les incitant fortement à se positionner ”, se satisfait Philippe Pellaton, président des côtes du rhône. En effet, depuis deux ans, la commercialisation de côte du rhône est supérieure à la production. Cette année, l'appellation a ainsi déstocké environ 160 000 hl de vin. Réduire encore davantage l'offre tend évidemment le marché artificiellement. Par ailleurs, l'opération de portage des stocks a une autre vertu. Philippe Pellaton y voit un moyen d'orienter les prix du marché. “ 90 euros/hl donne une indication sur le niveau auquel doit se positionner l'entrée de gamme. ”

Source Réussir Vigne Mai 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier