On ne badine pas avec l'AOC

Réussir Vigne Décembre 2011

Olivier Cousin (DR)
Sa blague pourrait coûter cher au vigneron.

En voulant jouer avec l’acronyme AOC, pour Anjou Olivier Cousin, en lieu et place de la sacro-sainte Appellation d’origine contrôlée qu’il avait décidé d’abandonner pour produire du vin de table, ce vigneron angevin, poursuivi par les fraudes, risque une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 euros. Cette décision a ému nombre de professionnels qui apporte leur soutien à Olivier Cousin. Des messages de soutien qui ont même traversé l’Atlantique et la Manche via les blogs de critiques célèbres telles Jancis Robinson ou Alice Feiring.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier