Panneaux solaires : la Chine contre-attaque sur le vin

la France a exporté 140 millions de litres en 2012 (DR)

La Chine lance une enquête antidumping sur les vins importés de l'Union européenne, accusés d’entraver la concurrence, au lendemain de la décision de la Commission européenne d'instaurer des taxes provisoires sur le solaire chinois.

"Le gouvernement chinois a lancé une procédure antidumping et anti-subventions visant les vins de l'Union européenne", a indiqué dans un communiqué le ministère chinois du Commerce. Ces déclarations chinoises constituent des représailles directes à la décision de l’UE d’imposer, dès jeudi 6 juin, une hausse des droits de douane aux panneaux solaires fabriqués en Chine de 11,8 %, puis de 47,6 % à partir du 6 août. Cette augmentation est toutefois bien inférieure à ce qui avait été évoqué initialement, et Bruxelles compte poursuivre ses discussions avec Pékin

Si la Chine en venait à prendre des mesures restrictives envers les importations européennes de vin, la France serait la première  concernée.Le montant annuel des exportations de vins et spiritueux européens vers la Chine dépasse 1 milliard d’euros, rapporte l’AFP. Le pays est en effet le premier exportateur européen vers la Chine, avec 140 millions de litres de vin vendus en 2012, pour un montant de 788 millions de dollars, selon les douanes chinoises.

 
 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier