Pour la première fois, un président de la République inaugurera Vinexpo

Pour la première fois, un président de la République inaugurera Vinexpo
La France, premier producteur mondial de vin en 2014

Le président de la République, François Hollande, inaugurera dimanche à Bordeaux Vinexpo, salon professionnel de référence des vins et spiritueux où se croisent vendeurs, acheteurs et prescripteurs du monde entier.

C'est une première pour Vinexpo qui célèbre sa 18e édition et se déroule depuis 2006 en alternance entre Bordeaux et Hong Kong. Les organisateurs  estiment que la "participation exceptionnelle du président de la République marque le soutien de l'État à la filière des vins et spiritueux".

Pour la première fois depuis le début de son quinquennat, en 2012, M. Hollande évoquera ce secteur économique majeur pour la France, deuxième poste d'exportation (7,6 milliards d'euros en 2013) derrière l'aéronautique,

"Ce sera le moment pour lui de prendre le pouls de la profession qui représente de nombreux emplois (ndlr: 500.000 emplois directs) dans un marché en croissance" de 3,5% en 2018 selon l'étude du cabinet britannique IWSR, commandée par Vinexpo: "On lui propose une photo de la filière et c'est une reconnaissance pour nous qu'il ait accepté notre invitation", a souligné Guillaume Deglise, directeur-général de Vinexpo.

Lors de cette plateforme d'affaires où sont dévoilées les tendances et les évolutions du marché des vins et spiritueux à l'échelle internationale, quelque 2.350 exposants originaires de 42 pays exposeront leurs produits et savoir-faire aux 45.000 importateurs, grossistes, acheteurs ou détaillants en provenance de 120 pays.

La France, premier producteur mondial de vin en 2014 avec 523 millions de caisses de 12 bouteilles produites chaque année, occupera 63% de la surface des stands afin de promouvoir les produits de ses 17 régions de production.

Exposants historiques, l'Italie et l'Espagne, qui représentent avec la France plus de 50% de la production mondiale, seront également des acteurs majeurs du salon aux côtés du Portugal, du Chili, de l'Argentine, des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne, de l'Afrique du Sud, de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande.

"Nous sommes dans un moment de transition avec des marchés mûrs en baisse, comme en France avec des changement de mode de consommation et des différences générationnelles. Il est important pour la filière d'identifier les marchés qui vont tirer les exportations de la France, hormis la Chine qui a un taux de croissance fort et les USA, 1er marché mondial et invités d'honneur cette année à Bordeaux", a ajouté Guillaume Deglise.

  

 

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

voiteur

Il a raison le vin c'est bon pour le " retour en enfance"

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier