Prix des terres : La reprise du foncier se confirme

Marion Ivaldi

Le prix des terres viticoles observé en 2007 suit la tendance haussière déjà constatée en 2006.

En 2007, la hausse globale du prix des vignes AOC a été de 11 %, selon les chiffres de
l'observatoire de la Fédération nationale des Safer (FNSafer) contre 2,4 % en 2006. “ Cette
hausse du prix de la vigne est liée à la commercialisation du vin et aux réussites
commerciales à l'export sur les pays tiers. La croissance de la demande au niveau mondial
s'est répercutée sur le revenu des viticulteurs ”, estime la FNSafer. La hausse est certes
constatée sur le prix des terres champenoises mais pas seulement. Les vignes AOC hors
champagne ont également connu une hausse de 4,3 % des prix qui s'explique notamment
par la hausse du prix des terres en bordelais. Les vignes non AOC connaissent une
stabilité des prix, augmentant de 0,9 % en 2007. “ Le prix du foncier viticole reste très
disparate d'une région à l'autre ”, souligne la FNSafer. En Champagne, la surface viticole
vendue représente 1 % des transactions totales mais 17 % de la valeur totale du marché.
Le prix des terres y atteint le record de 740 000 euros/ha. Les terres viticoles les moins
chères se trouvent en Languedoc-Roussillon avec un prix moyen de 10 700 euros/ha.
Dans cette région, les surfaces vendues concernent un tiers des transactions enregistrées
en 2007 et 33 % de la valeur totale du marché.

Prix des terres viticoles (Source : Safer)

Prix des terres viticoles (Source : Safer)

Source Réussir Vigne Juillet-Août 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier