Promotion des vins français : Valoriser « l'origine France »

Les membres du Conseil spécialisés de FranceAgriMer ont adopté le projet de plan stratégique sur la politique de soutien sur la promotion et la communication des vins français. Il détermine et formalise les orientations des actions de communication et donne une perspective à moyen terme aux différents acteurs.

Malgré une position dominante sur un très grand nombre de marchés, y compris sur le marché intérieur, le vin français ne peut se contenter de vivre sur ses seuls acquis. Le conseil spécialisé de FranceAgriMer a convenu qu'il fallait agir, tant individuellement que collectivement, sur le bénéfice du capital d'image tout en étant à l'écoute de chacun des marchés considérés.

L'action collective (pouvoirs publics et profession) devra favoriser, selon le conseil, des approches différenciées, déclinées selon les niveaux de gammes de vin, les occasions de consommation, le particularisme de chacune des régions et des terroirs de France.

Les lignes directrices des actions devront intégrer, toujours d'après le conseil, 4 paramètres essentiels :
– l'oenotourisme qui doit être au coeur des actions,
– des actions de relations publiques soutenues,
– investir le secteur on-line sur internet,
– former les prescripteurs et les consommateurs.

10 pays « cibles »

Le plan stratégique 2011/2013 doit mettre en oeuvre la politique de soutien à la promotion et la communication des vins français tout en évitant le « saupoudrage de faibles moyens »,les compromis sur l'image de la France et en veillant à l'équilibre des investissements publics entre Union Européenne et Pays Tiers

Les actions menées conjointement par plusieurs interprofessions d'un même bassin pourront faire l'objet d'un soutien majoré le cas échéant. Néanmoins, sur une foire, un salon, seuls les projets coordonnés pourraient à partir de 2012 bénéficier de soutiens publics.

FranceAgriMer, à travers le Comité « fonds de la filière », pourra assurer auprès des interprofessions un appui technique pour présenter des projets communs.

Le Plan Stratégique s'articule autour de 3 idées fortes :

- L'origine et l'identité « France »,

- La concentration des efforts de soutien financier à la promotion et la communication des vins français sur seulement 10 pays « cibles » : le Royaume Uni, l'Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas et le Danemark pour les pays de l'Union Européenne. Les USA, le Canada, la Chine, le Japon et la Russie pour les Pays tiers.

- La mise en oeuvre en France, sur le marché intérieur, d'un programme de promotion spécifique des vins français.

Source FranceAgriMer

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier